Condition de la femme marocaine : Bassima Hakkaoui satisfaite de son bilan

Dans un entretien accordé à l’agence de presse turque Anadolu, Bassima Hakkaoui, la ministre de la Solidarité, des Femmes, de la Famille et du Développement social, dresse un bilan très positif des mesures prises par le gouvernement pour améliorer la condition des femmes.

Interrogée sur la situation des femmes dans le monde arabe par l’agence turque Anadolu, Bassima Hakkaoui, la ministre de la Solidarité, des Femmes, de la Famille  et du Développement social, a rappelé que ces femmes sont les premières victimes de l’instabilité des pays arabes et musulmans. Contrairement aux Marocaines, dont le statut est jugé « bien meilleur » par la ministre, «garanti par « la stabilité » de notre pays. Bassima Hakkaoui dresse ensuite un bilan très positif des réformes gouvernementales sur la condition de la femme au Maroc. « Les Marocaines bénéficient du résultat d’années de réformes. (…) Elles sont une exception (dans le monde arabe) car elles sont indépendantes et encouragées dans la dynamique du progrès par les initiatives du gouvernement et du roi. » Et de rappeler les mesures prises par le gouvernement pour promouvoir l’éducation des fillettes, qui ont fait chuter le taux d’analphabétisme, ainsi que celles menées pour atteindre l’égalité hommes-femmes. Elle termine l’entretien en annonçant la présentation prochaine d’un projet de lutte contre la violence faite aux femmes. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4