Belgique : des veuves marocaines protestent contre une mesure injuste

Une dizaine de Marocaines ont fait un sit-in devant le cabinet du ministre fédéral des Pensions belge pour protester contre une mesure très injuste.

Des Marocaines vivant en Belgique ont récemment organisé un sit-in devant le cabinet du ministre fédéral des Pensions, Daniel Bacquelaine. Pourquoi ? Parce qu’à la mort de leur époux marocain, elles sont obligées de verser la moitié de la pension du défunt à une autre femme : la seconde épouse installée au Maroc. En pratique, ces hommes sont souvent des Marocains âgés qui décident de rentrer au pays et d’y prendre une deuxième, voire une troisième femme sans en informer la première restée en Belgique.. «  Bien souvent les premières épouses qui vivent en Belgique, n’apprennent l’existence des autres épouses qu’après la mort de leur mari  », explique Aicha Bacha de l’Initiative citoyenne pour un Islam de Belgique (ICIB). Le problème est que cette spoliation fait l’objet d’une mesure prévue dans une convention belgo-marocaine. Peu connu, ce phénomène est souvent caché par ces femmes qui ont honte de le dire. Le ministre des Pensions a pris l’affaire au sérieux en adressant un courrier à la ministre des Affaires sociales ainsi qu’au ministre des Affaires étrangères afin d’examiner avec eux les possibilités de renégocier la convention bilatérale.

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4