Bana Al Abed, la fillette qui tweetait la guerre à Alep, ne donne plus signe de vie

Le compte Twitter de Bana Al Abed, cette petite Aleppine qui nous racontait sa vie sous les bombardements à Alep, a disparu.

Son compte Twitter était la fenêtre du monde sur la réalité de la guerre à Alep en Syrie. Bana Al Abed, 7 ans, racontait via le compte Twitter de sa mère, le conflit avec ses yeux d’enfant. Suivie par 100 000 abonnés, la petite fille faisait part de sa peur et appelait même les dirigeants à aider son pays. « Nous n’avons plus de maison, je ne dors plus, j’ai faim, je ne veux pas mourir. » Mais depuis une semaine, plus de nouvelles. Son dernier tweet laisse voir Bana blessée au milieu des décombres, un commentaire à l’appui : « Nous sommes certains que l’armée est venue pour nous capturer. On se verra un autre jour cher monde. Au revoir. » On ne sait pas si elle est morte ou si son compte a été supprimé pour des raisons de sécurité. Certains médias parlent aussi d’un faux compte utilisé à des fins de propagande. De nombreux internautes qui s’étaient attachés à cette petite fille, comme l’auteur de la série Harry Potter, JK Rowling, qui lui a envoyé une version électronique des aventures du sorcier, ont lancé le Hashtag #Whereisbana.

 

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4