Aya Belkahia, l’excellence marocaine à Paris

Aya Belkahia est l’unique cheffe marocaine à présenter ses pâtisseries à la Garden Party de La Liste à Paris. L’occasion pour elle de mettre à l’honneur les trésors culinaires du Royaume à travers ses créations haute couture.

Impossible de manquer cette rentrée culinaire parisienne réservée au monde de la pâtisserie. Si La Liste dévoile chaque année le classement des 1000 meilleurs restaurants du monde, cette saison elle répertorie pour la première fois, la crème des pâtisseries dans plus de 60 pays. Pour célébrer cette nouveauté, La Liste a organisé en septembre, sa Garden Party annuelle dans le cadre idyllique des jardin de la Maison de l’Amérique latine.

De Yann Couvreur, en passant par Nina Métayer ou François Perret, 15 chefs talentueux ont présenté leurs desserts infiniment gourmands au côté d’Aya Belkahia, la seule représentante du Maroc. La cheffe pâtissière fait voyager les convives dans son univers de parfums enivrants et mélanges audacieux en réalisant une pièce-montée de mini m’hencha et une pâtisserie inspirée des saveurs de ce dessert traditionnel, le Tayri. S’imprégner de sa culture afin de la sublimer en bouche est le résultat de semaines d’essais combinées à une précision quasi scientifique d’équilibre des goûts et des matières.

Avec l’association de l’Amlou surnommé “la pâte à tartiner des berbères”, la fleur d’oranger et la vivacité de la mandarine, la cheffe rend hommage à son patrimoine gastronomique. “Quant à la fleur d’oranger, elle me ramène toujours à mon enfance, du temps où je regardais ma grand-mère préparer les cornes de gazelle sur une petite table basse en bois. J’adorais tellement cette pâte d’amande crue que je lui en piquais des petits bouts discrètement. Ces journées étaient magiques entre notre moment de partage et le parfum sucré et frais qui embaumait toute la pièce.”

Si chaque accord est scrupuleusement pensé, Aya Belkahia a longtemps peaufiné le détail qui ferait toute la différence; un biscuit à base de poudre de feuilles de pastilla torréfiées. “Je voulais retrouver cette sonorité si familière, de la feuille de pastilla qui croque sous la dent. Il m’a fallu plusieurs tentatives pour réussir à garder le croustillant de cette pâte une fois broyée. C’était un sacré challenge mais un élément indispensable pour honorer la recette de la m’hencha en la revisitant façon entremet.”

Les créations de la cheffe subliment les trésors des régions du Maroc à l’international. Au cœur de Paris et lors d’un bref instant, donner l’illusion de se balader dans le Haut-Atlas aride et être ébahi par les amandiers en fleuraison, de sentir au crépuscule la fraîcheur de la fleur d’oranger, pour finalement être projeté dans l’effervescence de la place Jemaa El-Fna.

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4