Attentat Paris : il n’y avait pas de femme kamikaze

La cousine de l’organisateur présumé des attentats de Paris, Hasna Aitboulahcen, décédée dans l’assaut donné mercredi par la police française en banlieue parisienne, n’est pas morte en kamikaze contrairement à ce qui avait été envisagé dans un premier temps, a-t-on appris vendredi de source policière.

Les enquêteurs ont d’emblée dit qu’une personne retranchée dans l’appartement de Saint-Denis visé par l’assaut s’était fait exploser, pensant qu’il s’agissait d’une femme. Mais c’est en fait un homme qui s’est fait sauter en kamikaze, selon la source policière.

Pour célébrer le plus beau jour de sa vie ou pour un voyage de noces inoubliables, découvrez ces quatre sites
Une nouvelle ère s'annonce dans le domaine de la médecine et chirurgie esthétique au Maroc, avec l'ouverture de Ma Clinique
Recette du chef pâtissier Abderrahim Aït Lmouden de Mazagan Beach & Resort.
La ville ocre reste incontestablement la destination la plus prisée pour sceller l’union de deux êtres prêts à s’engager pour
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4