Déconstruisons le mythe du Prince Charmant !

Dans un monde inondé de contes de fées et de films romantiques, le mythe du Prince Charmant persiste. Remettre cette image en question est crucial dans l’éducation des enfants, en particulier les filles. Comment déconstruire ce mythe sans piétiner les rêves de nos enfants ? Ébauche de réponse.

Qui ne se souviendrait pas de cette fameuse phrase martelée dans les dessins animés Disney et les contes de fée : “ils vécurent heureux  et eurent beaucoup d’enfants” ? Une phrase qui a influencé significativement la façon dont les enfants perçoivent l’amour et les relations de couple. Mais avant de déconstruire le mythe de ce prince charmant tant idéalisé, il convient dans un premier temps d’en connaître la définition exacte. Celle-ci nous est fournie par Dr. Hasnaa Chemsi, pédopsychiatre. “Généralement, le prince charmant  est perçu comme un homme parfait, doté de traits idéalisés tels que la gentillesse, la galanterie, la richesse, la beauté et la puissance. Il est souvent présenté comme le sauveur qui vient à la rescousse de la princesse en détresse”, détaille-t-elle. Autrement dit, le prince charmant n’est en aucun cas une représentation réaliste des hommes. “La notion du prince charmant présentée comme un concentré des meilleurs hommes est donc une idée fausse et dangereuse. Elle crée des attentes irréalistes et place une pression injuste sur les hommes pour qu’ils correspondent à un idéal inatteignable”, précise la pédopsychiatre. Il est important de souligner que s’il existe un prince charmant, il y a aussi une princesse pour les petits garçons . Ces derniers “peuvent rêver de rencontrer leur princesse qui représente également un partenaire idéal”, précise Dr. Chemsi. “Ce mythe du prince peut exercer une pression significative aussi bien sur les filles que sur les garçons qui se sentent obligés d’être parfaits pour correspondre à cet idéal”, ajoute-t-elle.  

La déconstruction du mythe du Prince Charmant commence dès le plus jeune âge. Les histoires que nous lisons à nos enfants, les films que nous regardons avec eux, et les jouets que nous leur offrons, influencent leur perception du monde et leurs relations futures.

Un mythe à balayer 

“Il est essentiel de se débarrasser du mythe du prince charmant pour plusieurs raisons”, rappelle Hasnaa Chemsi.  “Tout d’abord, ce mythe peut créer des attentes irréalistes chez les enfants, en les poussant à chercher un partenaire parfait qui n’existe pas. En grandissant, cela peut entraîner des déceptions et des difficultés dans les relations interpersonnelles parce qu’il limite la vision des enfants en les enfermant dans des stéréotypes de genre rigides”, développe la pédopsychiatre. En se concentrant sur l’image d’un partenaire parfait, doté de toutes les qualités désirées, on risque de passer à côté de relations authentiques et enrichissantes. En outre, cela peut contribuer à une culture de la passivité, où l’on attend que le “prince charmant” arrive pour résoudre tous nos problèmes, plutôt que de prendre en main notre propre bonheur et notre épanouissement personnel. “Se débarrasser de ce mythe permet aux enfants de se concentrer sur des valeurs plus importantes dans les relations, tels que le respect mutuel, la communication ouverte et positive et l’acceptation de soi”, souligne l’experte. En s’affranchissant de cette vision idéalisée, les individus peuvent accéder à une perspective plus pragmatique des relations, où les imperfections sont acceptées et où l’engagement et la communication deviennent les piliers de la connexion émotionnelle. “En encourageant les enfants à cultiver des relations basées sur le soutien mutuel et l’égalité, nous les aidons à construire des bases solides pour des relations saines et épanouissantes”, insiste la spécialiste. Abandonner le mythe du prince charmant permet également de reconnaître la valeur des partenaires réels, avec leurs qualités et leurs défauts, favorisant ainsi des relations plus authentiques et épanouissantes, ancrées dans la réalité plutôt que dans des contes de fée.

Une vision réaliste des relations 

La communication est la clé pour aborder tout sujet délicat avec les enfants. Initiez des discussions ouvertes sur les relations, l’amour et les attentes mutuelles. Encouragez votre enfant à poser des questions et à exprimer ses propres opinions, en créant un espace où il se sent en sécurité pour partager ses pensées. “Il est important de permettre aux enfants de rêver et d’explorer leur imagination et les contes de fée font partie intégrante de ce processus. Ils offrent des histoires merveilleuses qui stimulent la créativité et encouragent les enfants à développer leur propre monde”, soutient la spécialiste avant de mettre l’accent sur les messages que véhiculent ces contes de fée. Pour elle, “il est essentiel d’être conscient des messages que ces contes de fée ou ces dessins animés diffusent et de les contextualiser pour les enfants”. Plutôt que de les interdire, il est “plus constructif de les aborder de manière critique et d’encourager l’enfant à réfléchir à ce que ces histoires impliquent sur les relations et les rôles de genre”, nous explique Hasnaa Chemsi. 

Plusieurs pistes sont à déployer : utiliser des exemples concrets pour examiner les représentations du Prince Charmant dans les contes, les films et les livres tout en encourageant les enfants à réfléchir de manière critique à ces récits, en discutant des stéréotypes de genre et des attentes irréalistes qu’ils peuvent véhiculer. Opter pour des contes de fée revisités mettant en avant des héroïnes autonomes et des princes non traditionnels permettra d’installer une vision plus réaliste et égalitaire des relations. Le dialogue ouvert est donc essentiel.
Déconstruire le mythe du Prince Charmant nécessite un effort continu de la part des parents. En valorisant la diversité et en modélisant des relations saines, vous aidez vos enfants à développer une vision réaliste et équilibrée de l’amour et des relations humaines. C’est ce qui  préparera vos enfants à des relations plus saines et plus satisfaisantes
.

La maison IO distille depuis 10 ans son savoir-faire au service de la chaussure. Fondée avec passion et dévouement, cette
L’effervescence musicale latine revient cet été avec Casa Anfa Latina, du 21 au 23 juin, à Anfa Park ! Organisé
L’artiste photographe ghanéen Derrick Ofosu Boateng investit pour la toute première fois la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca, du
Envie d’un brunch dans un cadre enchanteur ? Direction Marrakech. La ville ocre offre une multitude de spots pour passer
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4