Ramadan et Couples mixtes : Entre exigences et compromis

Ramadan est souvent vécu de différentes manières au sein des couples mixtes. Vivre en harmonie pendant cette période en dépit de la différence religieuse est-il possible ? Comment les couples mixtes ancrés dans leurs fois et croyances respectives vivent-ils cette période de l'année ? Voici quelques éléments de réponse.

Ramadan peut représenter un défi pour les couples mixtes, surtout lorsque les deux conjoints ne partagent pas la même religion. Ce mois peut toutefois offrir des opportunités de renforcement des liens familiaux et de compréhension interculturelle, comme l’explique Maria Bichra psychologue et coach en développement personnel. “Si le couple mixte a instauré comme valeur fondamentale le respect de la différence, le mois sacré peut rapprocher les conjoints, car le plus beau cadeau à faire à son partenaire est de l’aimer pour sa singularité”. De son côté, le psychologue Bernard Corbel basé à Casablanca estime que “Ramadan constitue une mise à l’épreuve. Pour les couples qui bénéficient d’une bonne tolérance mutuelle et surtout au regard de la foi, la compréhension mutuelle peut être tout à fait possible et le mois de Ramadan peut être l’occasion de faire quelque chose ensemble.” 

Les défis pour les couples mixtes

Les différences culturelles et religieuses peuvent entraîner des tensions ou des malentendus. Ainsi, le partenaire non-musulman peut ne pas comprendre pleinement l’importance ou les implications du jeûne, ce qui peut entraîner des frictions dans la dynamique relationnelle. C’est le cas de Nicolas marié depuis presque 4 ans avec Rita. “J’ai du mal avec le mois de Ramadan. Jeûner tout un mois, subir des interdits et vivre dans la restriction me parait trop difficile”, avoue-t-il. De plus, les habitudes alimentaires et les horaires de repas peuvent être perturbés pendant le Ramadan, ce qui peut également affecter la vie quotidienne du couple. C’est le cas de Catherine qui avoue avoir du mal avec le rythme et la cuisine du Ramadan : “Je sais que le mois de Ramadan est aussi un mois de partage mais j’ai du mal avec les grandes tablées et le fait de devoir recevoir du monde et de se coucher tard tous les soirs. Le rythme est assez infernal.” À cela, Bernard Corbel répond, “le mieux est de pratiquer la pensée positive, de chercher ce qui peut avoir du bon dans le Ramadan et de s’y tenir.” Pour vivre au mieux cette période, il faut être compréhensif, bienveillant, sinon cela peut faire du mal au couple. “Il faut faire preuve de grande tolérance. Il ne faut pas faire preuve de prosélytisme vis-à-vis de son ou sa partenaire. Cela demande beaucoup de compréhension de la part de la personne qui pratique le jeûne. Il en est de même pour celle qui ne pratique pas, cette dernière ne doit pas être critique et doit être discrète pour ne pas perturber le jeûne du partenaire”, précise le spécialiste. 

Renforcer les liens familiaux

Malgré tous ces défis,  Ramadan peut également être une période propice au renforcement des liens familiaux au sein d’un couple mixte. “La période de Ramadan peut être une phase d’échange et de partage. Les couples peuvent en profiter pour faire des activités ensemble comme par exemple cuisiner en famille” conseille Maria Bichra. “Je suis originaire de l’île de la Réunion et je suis habituée à cette ambiance familiale, aux grands banquets. J’attends le mois de Ramadan avec impatience cela me permet de préparer la table en famille. D’année en année, je me perfectionne en matière de Harira”, nous rapporte Marise, mariée depuis 25 ans avec Driss.  C’est aussi une occasion pour le partenaire non-musulman de soutenir et d’encourager son conjoint dans sa pratique religieuse, en faisant preuve d’empathie et de solidarité. “À supposer que le couple est en bons termes et que cette période de Ramadan ne pose aucun problème aux deux partenaires. La personne qui ne pratique pas le Ramadan peut jeûner quelques jours en soutien à son partenaire et par amour. La personne qui ne jeûne pas peut aussi faire plaisir à son partenaire en cuisinant des petits plats qu’il ou elle aime. Il faut avoir à l’esprit que le couple est une équipe et que tout se fait dans le respect”, explique la coach en développement personnel. Participer à des activités religieuses ou culturelles liées au Ramadan peut également aider à renforcer les liens familiaux et favoriser une compréhension mutuelle plus profonde. Cela peut impliquer des compromis, tels que le respect des habitudes alimentaires et des horaires de repas du partenaire musulman, ou trouver des façons créatives de partager des moments significatifs pendant ce mois saint. Par exemple, le couple peut décider de participer à des activités caritatives pour soutenir la communauté. “Chaque année ma femme et moi, nous distribuons des paniers repas aux personnes défavorisées, cela nous permet de faire une bonne action et de partager une activité spirituelle”, nous raconte Antoine, marié à Sara depuis 10 ans. 

Ramadan peut être un moment de défi mais aussi d’opportunité pour les couples mixtes. En naviguant entre patience et ouverture d’esprit, les couples peuvent renforcer leurs liens familiaux, approfondir leur compréhension mutuelle et célébrer la diversité culturelle et religieuse au sein de leur relation. Ramadan offre ainsi une occasion précieuse de croissance personnelle et de renforcement des liens pour tous les couples. De plus, “Ramadan ne laisse pas beaucoup de place à l’amour passion au vu des contraintes sociale et spirituelles, c’est donc l’occasion de s’orienter vers des valeurs non-érotiques moins passionnelless sur le plan amoureux mais plus passionnelles sur le plan mental et spirituel”, conseille Bernad Corbel.

Fini le célibat ! Vous avez trouvé l'élu(e) de votre cœur, peut-être même avez-vous déjà organisé vos fiançailles. Maintenant, place
Tout comme les préparatifs du mariage, les enterrements de Vie De Jeune Fille et de Garçon (EVJF et EVG) sont
L'institution du mariage a toujours revêtu une importance capitale. Au fil du temps, cette sacralité a évolué, s'adaptant aux bouleversements
Le mariage représente bien plus qu'un simple engagement entre deux individus. C’est un mélange complexe de traditions séculaires, de valeurs
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4