L’intimité du couple à l’épreuve du Ramadan

L’intimité du couple est limitée à quelques heures la nuit durant le mois de Ramadan. Résultat : les relations intimes sont reléguées au second plan. Or, préserver ou raviver la flamme est essentiel ! Nos conseils.

“Pourquoi l’intimité d’un couple s’arrêterait lors du Ramadan ?”, interpelle d’emblée Aboubakr Harakat, psychologue clinicien, psychothérapeute et sexologue, rappelant dans la foulée que la sexualité n’est effectivement pas permise la journée durant le mois sacré. “Pour autant, il ne faut pas s’oublier !”, lâche-t-il. “Vous savez, vous pouvez très bien avoir un geste de tendresse envers votre partenaire le jour comme une caresse sur le visage ou un câlin. Dans la religion, ce qui compte, c’est l’intention. Si vous êtes dans la bonne foi sans arrière-pensée, alors ne vous restreignez pas ! N’hésitez pas à dire à votre tourtereau, quelques mots doux ! Cela fait toujours du bien d’en entendre !” Et la nuit ? “Il n’y a pas d’interdit !”, assure le spécialiste, s’abandonnant à dire qu’au contraire, partager un moment d’intimité, d’amour voire de sexe avec son épouse ou son mari, fait partie de la spiritualité puisque cette dernière appelle à prendre soin de son/sa conjoint(e). À ses yeux, le duo d’amoureux ne peut, et ne doit pas, être délaissé. Aussi, il plaide pour la communication et le partage à travers des discussions ou des sorties comme des balades à deux. “Et plus, si affinités”, sourit-il. Le sexe fait partie intégrante d’une relation amoureuse. C’est naturel et ça doit venir naturellement, et ce, avec désir et envie !”

Se (re)découvrir autrement
“Pour la première fois de ma carrière, je plaide pour une tout autre approche lors de cette période”, confie Dr.Amal Chabach, psychologue et sexologue. En effet, elle préconise le “break” sexuel ! “Oui, oui, vous m’avez bien comprise”, lance-t-elle spontanément. ”Pour préserver voire raviver la flamme, j’ai toujours soutenu l’idée d’une sexualité active, la nuit tombée lors du Ramadan. Mais avec l’âge et l’expérience, j’ai changé d’avis. Je pense qu’aujourd’hui ne pas avoir de vie sexuelle, ou du moins la diminuer considérablement, peut être au final très bénéfique pour les époux.” Selon cette experte, ce mois de “no ou less sex” aurait des vertus insoupçonnées car il permettrait notamment de se questionner et d’explorer différemment son intimité à travers des échanges ou des jeux de regards, afin de faire monter doucement la chaleur. Il inciterait tout bonnement à réinventer le couple en (re)découvrant son partenaire, tout en se reconnectant avec ses sensations, ses émotions et ses attentes. “Je suis désormais convaincue qu’en contenant votre appétit sexuel, vous allez pouvoir redonner un rebond à votre vie amoureuse peut-être morose ou en détresse”, appuie-t-elle. “Vous allez vous retrouver, mieux vous comprendre, en tout cas je l’espère, et booster dans un même temps votre sexualité”. Car après un mois d’attente, les retrouvailles seront à coup sûr explosives, comme le soutient l’experte. 

C’est dans la douceur de vivre méditerranéenne que New Tangier présente une nouvelle collection fluide, acidulée et résolument décontractée. La
C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4