La nouvelle Miss Japon victime de racisme

Le poids des préjugés pèse lourd quel que soit le pays concerné. L’élection de Priyanka Yoshikawa au titre de Miss Japon ne plaît pas à ses compatriotes. Son tort ? Elle n’est pas une pure Japonaise !

Pour la deuxième année consécutive, Miss Japon est métisse. Et ça ne plaît pas aux Japonais. Dans cet archipel encore peu ouvert à la diversité culturelle et ethnique, les métisses sont des « haafu », à moitié Japonais seulement et pas des Japonais pur souche. Précisons qu’au Japon, les enfants de mariages mixtes représentent 2 % seulement des naissances annuelles. Priyanka Yoshikawa en fait les frais. De père indien et de mère japonaise, la jeune femme d’1m76, kick-boxeuse et diplômée en dressage d’éléphant, s’est faite insultée par ses compatriotes le soir de son élection. Ces réactions violentes rappellent celles qu’a subies la Miss Japon 2015, métisse elle aussi, l’afro-asiatique Ariana Miyamoto. Des brimades que les deux jeunes femmes sont habituées à endurer. La nouvelle miss explique qu’enfant déjà, ses camarades de classe la traitaient de « microbe ». Par cette élection, la jeune femme de 22 ans espère contribuer à faire évoluer les mentalités et rêve désormais de conquérir le titre de Miss Monde en décembre. Un titre qui, si elle le remporte, ne devrait pas faire polémique…

Fini le célibat ! Vous avez trouvé l'élu(e) de votre cœur, peut-être même avez-vous déjà organisé vos fiançailles. Maintenant, place
Tout comme les préparatifs du mariage, les enterrements de Vie De Jeune Fille et de Garçon (EVJF et EVG) sont
L'institution du mariage a toujours revêtu une importance capitale. Au fil du temps, cette sacralité a évolué, s'adaptant aux bouleversements
Le mariage représente bien plus qu'un simple engagement entre deux individus. C’est un mélange complexe de traditions séculaires, de valeurs
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4