A la une Soin

Dr Kawtar Inani  : Voici les dernières techniques et tendances en dermatologie

Écrit par Khadija Alaoui

Pour préserver son capital jeunesse le plus longtemps possible, la règle d’or est la prévention, rappelle avec force Dr Kawtar Inani, dermatologue à Fès. De nouvelles techniques non invasives viennent en renfort pour stimuler le collagène et l’élastine et rajeunir la peau en profondeur, tout en préservant l’effet naturel. Explications

Quelles sont les règles de prévention pour retarder le plus possible le vieillissement ?
Ces règles de prévention commencent par la photoprotection qui prévient le vieillissement. La crème solaire doit être intégrée dans notre routine dès notre plus jeune âge, penser à renouveler l’application toutes les deux à trois heures, éviter l’exposition solaire entre onze heures et seize heures. L’application de la crème solaire se fait sur le visage, le cou et les mains. En période estivale, il est important de porter un chapeau, des lunettes, se mettre à l’ombre. Les hommes chauves doivent porter une casquette pour éviter le cancer de la peau. Parmi les règles de prévention, l’arrêt du tabac et l’alimentation saine. Il faut également boire beaucoup d’eau surtout l’hiver. On insiste également sur les soins cosmétiques quotidiens. Il faut une toilette et un démaquillage du visage, sans oublier d’appliquer le matin, une crème hydratante adaptée à son type de peau et à son âge. Il y a plusieurs principes actifs qui peuvent être bénéfiques, comme la vitamine C, la vitamine E, les oligaux éléments et les extraits végétaux, et le soir on applique des produits à visée réparatrice. Le choix des produits se fera en fonction des problèmes à traiter, comme les acides de fruits, la vitamine A, le rétinol et les agents dépigmentants.

Qu’en est-il du protocole préconisé ?
Tout d’abord, nous traitons les problèmes superficiels, c’est-à-dire les problèmes épidermiques, comme les ridules, le mélasma superficiel épidermique, les rougeurs, le teint irrégulier, etc. Plusieurs techniques sont alors proposées, à savoir le peeling superficiel aux acides de fruits, le peeling moyen à l’acide trichloracétique ou au phénol. Il y a également les lasers pour le traitement des tâches pigmentaires, l’éclat et le resurfacing comme  le laser fractionné CO2 et le laser thulium, ce sont des lasers qui entraînent un impact microscopique qui va provoquer un renouvellement de la couche superficielle de la peau, pour conduire à un rajeunissement du visage et à un éclaircissement du teint, ces lasers nouvelle génération sont sans éviction sociale. La patiente va avoir pendant 4 ou 6 heures des rougeurs et peut reprendre son activité normalement.

Pour les problèmes plus profonds, à savoir les rides, les rides d’expression, les ridules, le début de relâchement, il existe les techniques réjuvénation et de remodelage dont l’action est un peu plus profonde, permettant de stimuler la production de collagène et d’élastine perdus par la peau au fil du temps. On commence par les lampes flash impulsées qui sont indiquées pour donner un coup d’éclat au visage. Il y a les lasers de remodelage à action thermique qui vont agir sur le derme, voire l’hypoderme et ils visent à réduire les ridules, améliorer la texture cutanée grâce à une synthèse du collagène sans altération de la surface cutanée….

Pour les rides d’expression, toutes les techniques de remodelage et de rajeunissement sont efficaces, mais je citerais en premier la toxine botulique. C’est le traitement de choix pour les rides d’expression, parce qu’elle va agir sur le problème, en bloquant le muscle responsable de la ride d’expression. Et pour celles qui sont réfractaires aux injections, nous avons recours aux techniques de remodelage, comme la radio fréquence, les lasers ou le skin booster. Ce dernier est un acide hyaluronique qu’on injecte et qui va restaurer l’élasticité de la peau et va donner de l’éclat et de la fermeté de la peau et combler les rides d’expression.

Quelles sont les techniques les mieux adaptées pour traiter le relâchement du visage ?
Pour le relâchement du visage, il y a la Hifu, une technique de lifting de la peau non-chirurgicale et non-invasive et qui utilise un système d’ultrasons hautement focalisés qui vont pénétrer dans les différentes couches de la peau. Il y a aussi la radiofréquence mono polaire et la Radiofréquence fractionnée qui vont entraîner une remise en tension et la production de collagène. Ces techniques sont plus indiquées dans le relâchement minima à modéré, tandis que le relâchement sévère, ce sera la chirurgie.

Pour le relâchement, il y a aussi les fillers, il s’agit du comblement des tempes, des sillons, des pommettes ou du contouring du visage. Grâce à l’acide hyaluronique, il va permettre de restituer la perte de volume, et il va nous permettre de lutter contre le relâchement du visage à côté des autres techniques. Pour cela, le protocole conseillé est de démarrer par les techniques de néo-collagenèse, comme la Hifu, la radiofréquence ou les lasers,pour entraîner le maximum de tensions et on finit par les injections de comblement pour minimiser le nombre de seringues utilisées.
Toutes ces techniques dont je viens de parler vont permettre de préserver notre capital jeunesse tout en restant naturelle, et c’est le plus important.

Pour un bon résultat, à quel spécialiste faut-il s’adresser ?

Ce sont des traitements qui doivent être donnés par votre médecin spécialiste expérimenté pour aposer un diagnostic, analyser et évaluer chaque patient et bien sûr donner un traitement médical, indiquer telle ou telle procédure esthétique, et le plus important, c’est de gérer d’éventuelles complications.
Il faut aussi choisir la meilleure technologie disponible sur le marché. Il faut savoir que les lasers médicaux sont de classe 4 et qu’ils ne doivent être manipulés que par un médecin. Pour cela, nous disposons d’un plateau médical avec des technologies de pointe.

Quelle est la durée des résultats obtenus après ces traitements ?
Cela varie entre 6 et 24 mois, et dépend de la technique utilisée ou plutôt du plateau technique de pointe disponible couplé à un savoir-faire de votre médecin traitant, qu’il soit dermatologue ou chirurgien plasticien.

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire