Soin beauté

Cinq marques marocaines green à suivre : SkinOr (5/5)

Écrit par Dina Khalil

Née à Tanger en 2019, SkinOr est une marque marocaine de soins Bio vegan, fabriqués en Espagne, qui puise son efficacité au cœur de la nature.

Des produits naturels de qualité, respectueux de la peau et de la nature, avec une tolérance zéro par rapport aux composants chimiques controversés, sans paraben ni conservateurs, que la marque a tenu à faire certifier par un organisme européen (certification CAAE) afin de valider leur pureté et leur haute qualité.

La marque compte déjà une gamme de 22 produits qui concentrent le meilleur des ingrédients naturels Bio sélectionnés avec rigueur à travers le monde. Elle comprend des huiles végétales pures comme celles d’Argan du Maroc, de Pépins de Figue de Barbarie du Mexique, de Coco du Costa Rica et du Ghana, des huiles essentielles ainsi que des sérums, des crèmes, des savons et une protection solaire visage sans nanoparticules.

son credo : “La qualité est la meilleure recette”.

le produit coup de cœur : l’Huile de pépins de figue de Barbarie.

Issue des pépins, et non pas de la pulpe de la plante qui n’a pas les mêmes propriétés puissantes que les grains, l’huile de pépins de figue de Barbarie est 2 fois plus concentrée en Omégas 9 que l’huile d’argan et 30% de plus en Oméga 6. Sa richesse en Oméga 9 et 6 (acides gras essentiels), en vitamine E (puissant antioxydant) et en stérols (anti-inflammatoires et réparateurs) lui procurent sa capacité à protéger la peau contre les radicaux libres, responsables du vieillissement de la peau, et à accélérer la régénération cellulaire.

Huile de pépins de figue de Barbarie, Skinor. 15 ml.

le plus : la démarche responsable et solidaire de la marque à travers son soutien à l’association Bayt Assilah dédiée aux enfants porteurs d’un handicap.

où la trouver ? Dans les pharmacies et parapharmacies partenaires à travers le Maroc. Liste sur www.skinor.bio – Contact mail: info@skinor.net – Facebook : @SkinOr.Bio – Instagram : skinor_bio

Commentaires

Commentaire