A la une Santé

Zoom sur la gynécologie esthétique

Écrit par Khadija Alaoui

S’inspirant des nouvelles technologies développées pour l’accompagnement du vieillissement du corps et du visage, la gynécologie esthétique permet d’améliorer l’apparence de la région génitale et corriger les désordres intimes. Une restauration génitale qui permet aux femmes de retrouver une sexualité épanouie. Les explications de Dr Naïma Sedrati, gynéco-esthétique.

À qui s’adresse la restauration génitale (gynécologie esthétique) ?

La restauration génitale ne s’adresse pas seulement aux femmes ménopausées. Son domaine d’intervention est beaucoup plus large qu’on ne le pense, car la vie d’une femme est pleine de rebondissements. Ainsi, aux  différentes étapes de leur vie génitale, les femmes seront toutes concernées. C’est le cas de la jeune adolescente complexée par l’apparence de son sexe présentant soit des petites lèvres trop grandes et gênantes, ou dérangée par une asymétrie ; de la femme jeune se plaignant de changements et de sensations “différentes” après un accouchement, ou de douleurs dues à une épisiotomie… ou encore de la femme traitée pour un cancer. La chimiothérapie et le traitement hormonal du cancer sont en effet responsables de sécheresse qui retentit sérieusement sur la qualité de vie de ces patientes et surtout sur leur vie sexuelle. Les femmes ménopausées sont également concernées, car à partir du moment où il n’y a plus d’œstrogène naturelle, l’acide hyaluronique du vagin devient plus rare, les muqueuses sont moins bien hydratées et cela provoque une perte de sensibilité avec une muqueuse qui devient fragile et amincie. Tout cela fait que la muqueuse s’assèche provoquant l’apparition d’inconfort et de gêne au quotidien… Sont également concernées les femmes présentant une maladie auto-immune comme le Lichen Scléroatrophique, celles qui sont sous traitement antidépresseur, etc.

En quoi consiste le rajeunissement vaginal ?

On ne rajeunit pas la vulve et le vagin mais on les répare, en leur donnant un fonctionnement le plus proche possible de la norme.

Les accouchements, les grossesses, les changements de poids et le vieillissement entraînent un relâchement, un étirement, une déchirure des muscles du périnée et des tissus vaginaux et cela va se traduire par une “béance”. Lorsque le vagin se relâche, la vie sexuelle peut s’en retrouver affectée. Pour rétablir l’harmonie, on réalise non pas un rajeunissement mais plutôt une vaginoplastie ou “lifting du vagin”, qui consiste à resserrer les muscles vaginaux.

La vaginoplastie peut se pratiquer via plusieurs techniques : la chirurgie, le laser ou encore en utilisant la technique des fils tenseurs.

Quelles sont les raisons du recours à la vaginoplastie :

Parmi les nombreuses raisons, je peux en citer deux :

 Afin d’éviter les problèmes d’incontinence urinaire ou la descente d’organes (prolapsus)… En effet, le relâchement vaginal favorise ce type de soucis que sont les fuites urinaires ou le prolapsus.

 Retrouver plus de sensations sexuelles : un orifice génital trop large entraîne souvent un manque de sensations lors d’un rapport sexuel. Le rétrécir permet à la femme de mieux sentir le sexe de son partenaire, et vice-versa.

Peut-on reprendre une vie normale après une intervention intime ?

Bien évidemment, grâce à la restauration vaginale, les femmes vont profiter d’un regain d’assurance, de confort et d’une plus grande satisfaction sexuelle. Elles retrouvent ainsi une meilleure qualité de vie. De plus l’esthétique de la vulve est améliorée et la sexualité de la femme retrouve une “normalité” appréciée par le couple grâce à un vagin qui a retrouvé sa tonicité.

Selon mon expérience, la restauration vulvo – vaginale représente la possibilité d’une seconde vie pour toutes les femmes souffrant de troubles vulvo-vaginaux, et chez qui on était dans une véritable impasse thérapeutique.

Le fait de pouvoir leur proposer une solution à leurs dérangements quotidiens nous autorise, nous médecins, à leur parler plus facilement de leur intimité afin de répondre à une demande aussi bien esthétique que fonctionnelle et sexuelle.

La restauration vulvo-vaginale permet donc de donner un second souffle aux femmes, car bon nombre d’entre elles souffrent en silence, se sentent responsables et subissent ces états de fait. Pourtant, il suffit d’en parler pour pouvoir intervenir et retrouver une sexualité épanouie.

Commentaires

Commentaire