A la une Parents

Et si on testait l’homéopathie ?


Angines, otites, rhinites,… L’homéopathie est l’alternative miracle curative et préventive. Cette médecine douce sans effets indésirables permet de soulager certains maux courants chez nos enfants. Les conseils du Dr Rajaa El Alaoui, généraliste, homéopathe et enseignante à l’université de médecine et de pharmacie de Rabat.

Dr Rajaa El Alaoui

Quelles sont les vertus de l’homéopathie chez le nourrisson et l’enfant ?
Fondée il y a plus de 200 ans, l’homéopathie est une approche thérapeutique basée sur l’utilisation de substances naturelles comme les minéraux et les végétaux. Ces substances sont en fait diluées puis dynamisées. Chez les enfants, les bienfaits de cette  technique sont considérables puisque l’homéopathie permet, en plus de mener à la guérison, de prévenir des épisodes infectieux en réduisant leur fréquence, leur durée et leur virulence. En d’autres termes, elle peut apporter un avantage certain chez les enfants qui font des infections à répétition ou qui développent des maladies qui risquent de devenir chroniques.

Quels maux peuvent être traités par l’homéopathie ?
L’homéopathie agit sur les pathologies réversibles. Ceci englobe une large panoplie d’indications. Les plus célèbres sont la poussée dentaire (Chamomilla Vulgaris) pour laquelle l’homéopathie apporte un grand soulagement pour le bébé mais aussi pour les parents. Il y a aussi les coliques du nourrisson (Colocynthis, Magnesia Phosphorica), les otites, les rhinites, les bronchiolites,… la liste est bien longue. Cette thérapie peut apporter une solution pour les maux de nos enfants.

Qui consulter ?

Le médecin homéopathe peut être consulté au même titre qu’un médecin généraliste ou pédiatre, pour traiter des troubles très divers qu’ils soient chroniques ou ponctuels. Aujourd’hui, l’homéopathie est enseignée à la faculté de médecine de Rabat. Plusieurs médecins, généralistes et spécialistes, ainsi que des pharmaciens et même des dentistes, sont formés à la thérapie homéopathique. De plus, l’homéopathie ne s’oppose pas du tout aux traitements classiques habituels. Au contraire, les deux thérapeutiques peuvent être associées et se compléter.

À partir de quel âge peut-on l’administrer ?

L’homéopathie peut être utilisée chez les nouveau-nés (dès la naissance), les nourrissons, les enfants en bas âge, les adultes et les personnes âgés polymédicamentés ou pas. En fait, elle peut être utilisée à toutes les étapes de la vie, quel que soit l’âge. Les granules peuvent être placées directement dans la bouche, entre la joue et la gencive. Il n’y a aucun risque de fausse route avec les granules d’homéopathie. Même si c’était le cas, cela n’aurait pas de conséquence car les granules fondent très rapidement. Les mamans qui ont vraiment la phobie des fausses routes peuvent faire fondre les granules dans un peu d’eau, à raison de 30 ml d’eau pour 10 granules, et les donner au biberon tout au long de la journée.

À partir de 4 à 6 mois, les granules peuvent être déposées directement dans la bouche. Les bébés les tolèrent très bien du fait de leur goût sucré.

Mais quels sont les risques ?

C’est là où se situe la force de l’homéopathie : efficacité sans aucun danger. Les traitements homéopathiques ne possèdent pas d’effets secondaires connus et n’ont aucune toxicité chimique. Il n’y a pas non plus de problème de contre-indication ou d’interaction avec d’autres médicaments. Les femmes enceintes et les enfants, dès leur plus jeune âge, peuvent donc suivre un traitement homéopathique sans danger. Le seul risque, c’est de se tromper de médicament et de n’obtenir aucune action.

Les indispensables homéopathiques à avoir chez soi 

CAMOMILLA VULGARIS 15CH : pour la poussée dentaire, avec diarrhées et énervement.
COLOCYNTHIS 9CH : pour les coliques améliorés par la pression.
CALCAREA CARBONICA 5CH : pour les croûtes de lait.
MEDORRHINUM 9CH : pour les irritations de siège.
ARNICA MONTANA 9CH : pour les coups et les chocs.
STRAMONIUM 15CH : pour les cauchemars
LACHESIS MUTUS 15CH : pour apaiser la jalousie.
THUYA 15CH : après chaque vaccin.
APIS MELLIFICA 15CH : pour les piqûres d’insectes, coup de soleil, gonflements soulagés par le froid.
LEDUM PALUSTRE 9CH : pour les piqûres de moustiques.

L’homéopathie pour aider l’enfant agité

Lors de la 5ème journée consacrée à l’enfant agité, l’Institut Boiron a invité le professeur Régis de Villard, Service de neuro-psychiatrie infantile – Hôpital neurologique LYON. Lors de son intervention, il a notamment indiqué que “les troubles du comportement de l’enfant représentent un motif de consultation de plus en plus fréquent chez le médecin généraliste et chez le pédiatre. Parmi ces troubles, “l’agitation”, “la turbulence”, “la nervosité”, sont à l’origine d’une demande de soins. Le médecin traitant est le premier interlocuteur de la famille qui attend de lui un diagnostic, une réponse aux interrogations et surtout une solution au problème.” Parmi les troubles présentés, le médecin peut prescrire une solution homéopathique. Par exemple, pour les difficultés d’apprentissage, lenteur d’idéation : BARYTA CARBONICA; l’instabilité, l’agitation, les difficultés de fixation : CALCAREA FLUORICA ;  l’excitabilité : CALCAREA PHOSPHORICA; les variations d’humeur et l’anxiété : CAUSTICUM ; l’hyperidéation: COFFEA CRUDA ; l’agressivité, la jalousie, les troubles du sommeil: HYOSCYAMUS NIGER; l’émotivité : IGNATIA AMARA ; les refus des contraintes : LYCOPODIUM CLAVATUM; l’agitation, l’irritabilité, l’intolérance à la contradiction : NUX VOMICA ; l’irritabilité et l’intolérance à la frustration : STAPHYSAGRIA: la peur de l’obscurité et les cauchemars: STRAMONIUM ; l’agitation, l’anxiété, les troubles du sommeil : TARENTULA HISPANA.

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire