A la une Interview

Omar Dahbi : “Faisons face ensemble et allons de l’avant” (3/5)

Écrit par FDM

Quelles leçons tirer de la crise sanitaire subie ces derniers mois ? Quelles conséquences pour les secteurs vitaux tels que l’économie et la santé ? Quelles solidarités et quels liens pour demain ? Comment réapprendre à vivre, à voyager, à consommer, à communiquer dans un monde où tout est à (ré)apprendre ? La réponse est donnée par 5 personnalités de différents horizons.

« Nous n’avons jamais été confrontés à autant d’incertitudes. Nous n’avons jamais connu autant de questions sans réponses. Nous n’avons jamais autant douté de la capacité de l’être humain à faire face à une menace.
Nous n’avons jamais autant cru que les scénarios de la fiction américaine la plus poussée pourraient devenir une réalité. “Contagion”, “Armageddon”, et même ”I’m a legend” semblent soudain quitter la sphère de l’exclu pour s’installer dans la case du possible.

Pendant les premiers jours du confinement, quand je conduisais à travers les rues désertes de Tanger pour me rendre au bureau, je ne pouvais m’empêcher de faire le parallèle entre la fiction hollywoodienne et la réalité que je voyais autour de moi. Les rues vides, le regard triste des confinés, prêts à suivre des yeux depuis leurs balcons ou leurs fenêtres tout ce qui bouge à l’extérieur, la forte présence de la police dans les croisements… Tout semblait si différent, inhabituel…

Mais, toute cette ambiance de craintes, d’incertitudes et de difficultés socioéconomiques pour certains, a aussi apporté, par ailleurs, son lot de bonnes choses.

Je pense sincèrement que notre société avait besoin d’être bousculée pour que nous soyons poussés à revoir certaines choses qui n’allaient pas bien. Et je parle surtout de l’aspect familial.

Cette crise a obligé certaines familles à se reconstituer, elle a poussé d’autres à se redécouvrir.

Il faut reconnaître que, dans la majorité des foyers, c’est avant la pandémie, qu’on avait atteint un niveau inédit de distanciement et non pas après. Car avec le papa qui rentre à la maison au moment où les enfants sont déjà au lit parce qu’il a pris l’habitude de faire escale dans un café avant d’atterrir chez lui, la maman qui passe sa journée au boulot et rentre directement s’occuper des tâches ménagères car elle ne peut compter que sur elle-même, et les enfants qui vaquent chacun à ses propres occupations, les yeux rivés sur les petits écrans de leurs smartphones, il n’y avait pas de possibilité d’échanger et de construire de vrais liens familiaux.

Dans certaines familles, grâce au confinement et au téléapprentissage, le papa a découvert, pour la première fois, les études de ses enfants, leurs niveaux de scolarité respectifs, leurs bonnes et mauvaises habitudes, l’effort considérable que déployait sa femme, toute seule, pour s’occuper de toutes les affaires familiales. Beaucoup de parents ont fait une vraie redécouverte de leurs enfants et de leurs épouses. Beaucoup de femmes ont redécouvert leurs époux et beaucoup d’enfants ont fait connaissance avec leur papa. Je ne peux m’empêcher de raconter l’histoire de mes neveux qui racontent aujourd’hui non sans fierté comment ils ont découvert que leur papa était un excellent cuisinier et qu’il avait un sens de l’humour qu’ils n’avaient jamais pu découvrir auparavant. Resté chez lui, dans son petit appartement casablancais, avec ses enfants loin du stress et des problèmes quotidiens, il s’est libéré de toutes les contraintes et a passé trois agréables mois avec ses enfants. Désormais, disent-ils, rien ne sera plus jamais comme avant dans leur petite famille sortie plus forte et plus unie que jamais du confinement.

Nous pouvons maudire la pandémie, elle a causé beaucoup de tragédies et de drames socioéconomiques, mais il est clair qu’elle a aussi été une occasion pour nous tous de nous rendre compte que nous sommes si fragiles et si vulnérables et que nous ne pouvons êtres forts que lorsque nous sommes unis et attachés les uns aux autres en tant que membres de la même famille et, plus largement, en tant que nation.

Gardons cet esprit vivant, faisons face ensemble et allons de l’avant ! »

Omar Dahbi, directeur central des Rédactions & Contenus Medi1TV

Commentaires

Commentaire