A la une Dossiers du mois

Les tendances voyage 2022

Écrit par Khadija Alaoui

Que ce soit à Marrakech, Essaouira, Tanger, Agadir ou Fès, les touristes sont de retour. Ce constat est conforté par les chiffres qui témoignent d’un net rebond des arrivées depuis la suppression de l’obligation de présenter un test PCR.

Après plus de deux années de vaches maigres au cours desquelles le secteur touristique a subi de plein fouet les répercussions négatives de la crise sanitaire mondiale, un net rebond des arrivées de touristes a été enregistré au cours des quatre premiers mois de 2022. Une hausse qui augure de belles perspectives pour le secteur et fait oublier les chiffres dérisoires de 3,7 millions de touristes étrangers ayant visité le Maroc en 2021 contre 13 millions en 2019. L’envie du Maroc est confirmée par la hausse des réservations et les arrivées plus ou moins massives des touristes vers le royaume. L’attractivité du Maroc ne fait aucun doute. Le pays est la première destination touristique en Afrique, et se classe dans le top 30 des destinations mondiales.

Ce positionnement de choix incite le Maroc à redoubler d’efforts pour préserver ses acquis mais aussi gagner de nouveaux marchés dans le but de placer la destination Maroc dans le “Top 10 Bucket List Destinations” des voyageurs internationaux. Le tourisme, rappelons-le est une composante majeure de l’économie du pays, générant en moyenne 11 points de PIB (7 % à travers les non-résidents et 4 % à travers le tourisme national). La campagne internationale “Maroc, Terre de Lumière” lancée le 21 avril dernier a pour but de positionner le Maroc parmi les destinations touristiques mondiales les plus convoitées et de renforcer son image tendance, surtout auprès des nouvelles générations de voyageurs. Ciblant les touristes internationaux âgés de 25 à 59 ans et ayant un intérêt certain pour l’art, les expériences culturelles, la nature et le patrimoine rural, les plages et les activités de loisirs, la campagne s’est attelée à sublimer les richesses du pays et son incroyable lumière, source de vie, de mouvement et d’inspiration pour les artistes. Faire du Maroc une marque mondiale, iconique et inspirante sont les leitmotivs de cette campagne d’un genre nouveau qui “met en avant une jeunesse forte et créative qui s’approprie son histoire, son patrimoine et sa culture”, comme l’a rappelé Adel El Fakir, le DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) à l’occasion de ce lancement.

Opération séduction

Ce parti pris s’inscrit au cœur des tendances voyages de 2022 qui font la part belle à l’authenticité et aux échanges avec les communautés locales. Il en ressort, d’après les chiffres dévoilés par le DG de l’ONMT que 58% des voyageurs conviennent qu’il est important que leur voyage profite aux locaux de leur destination. L’autre tendance qui se dégage est l’appétence pour les voyages pour profiter à fond de ses vacances, une sorte de revenge travel. Ce “voyage de vengeance” vise à rattraper le temps perdu et à vivre pleinement ses vacances. “72% se disent prêts à dire oui à n’importe quelle expérience de voyage tant que leur budget le permettrait”, assure M. El Fakir. Parmi les grandes tendances pointées par l’ONMT figure en bonne place, les voyages improvisés et les vacances flexibles (le choix de 71% des voyageurs). Le sondage de l’ONMT fait également état de tout ce que les touristes apprécient au Maroc, comme sa vitalité (11% des voyageurs), le plaisir (18%), la convivialité (12%) et la sécurité (12%).

Maroc, terre de lumière

Dans la foulée de la promotion de la destination Maroc sur les marchés stratégiques, des délégations de professionnels du tourisme se sont rendues dans plusieurs pays à travers le monde dans le but d’attirer un maximum de touristes. La tournée commerciale, promotionnelle et de communication entamée en France, Royaume-Uni, Espagne, États-Unis, Allemagne et Israël, entre autres, ne va pas tarder à porter ses fruits. Un partenariat inédit a été conclu entre l’ONMT et Tripadvisor, la plus grande plateforme de recommandation de voyage dans le monde. En vertu de cet accord, le Maroc se réserve une place parmi les destinations méditerranéennes les plus recommandées sur la plateforme, qui compte près de 500 millions de voyageurs sur 49 marchés internationaux. Et pour appuyer cette campagne promotionnelle, on a fait appel à deux influenceuses de renommée internationale.

Cette stratégie devrait toutefois faire appel à d’autres mesures d’accompagnement pour séduire les voyageurs. Dans cette dynamique, le rôle des villes impériales est à ne pas négliger, car elles constituent autant de vitrines confirmant la fabuleuse richesse de ces sites dont huit sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial. C’est le cas de la médina de Tétouan, de la médina de Fès, de la médina d’Essaouira, de celle de Marrakech, de la cité de Meknès, de Volubilis, de Mazagan et du qsar Aït Ben Haddou, sans oublier le classement au patrimoine mondial oral de l’humanité de la place Jemâa El Fna…

Le programme de valorisation de neuf médinas, lancé en mars 2020 par Sa Majesté le roi Mohammed VI, a permis aux médinas de Fès, Meknès, Rabat, Salé, Tanger, Tétouan, Marrakech, Essaouira et Casablanca de bénéficier de plus d’un milliard de dollars de la part de l’État et des collectivités territoriales. Objectif ? Agir sur la lisibilité de l’offre et le cheminement des visiteurs, mais aussi proposer au touriste une multitude d’expériences uniques à l’image de la diversité de l’offre Maroc qui fait écho aux aspirations des voyageurs à la recherche d’évasion, mais pas seulement. La culture, la nature, la mer, la montagne et le désert sont des composantes essentielles pour attirer le touriste. Notons que la campagne “Maroc, Terre de lumière” fait suite à d’autres campagnes déjà initiées par l’ONMT, à l’instar de “Aji”, “We are Open” ou encore “Ntla9aw Fbladna”.

Opération Marhaba

Après avoir été à l’arrêt pendant deux saisons successives du fait de la fermeture des frontières maritimes avec l’Espagne, l’opération Marhaba a été enclenchée. Plus de 3 millions de Marocains résidant à l’étranger devraient regagner le Maroc via les différents points de passage maritimes, aériens et terrestres. Ces visiteurs représentent 45 à 47% du volume global des touristes. Ce retour en force des MRE représente une belle opportunité pour redynamiser le secteur. Aussi, et outre les campagnes de communications lancées par Royal Air Maroc pour promouvoir la destination Maroc, ce sont plus de 6 millions de sièges sur 80 liaisons aériennes à travers quatre continents qui sont proposés. L’été s’annonce beau au Maroc ! 

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire