A la une Carriere

Leïla El Andaloussi : “Le leadership féminin est un vrai sujet dans la société actuelle” (2/4)


Leïla El Andaloussi, présidente de Wimen, premier réseau international des femmes dirigeantes au Maroc

Peut-on parler de leadership féminin en 2021 ? Comment le définirez-vous ?
Plus que jamais. Le leadership féminin devient un vrai sujet dans la société actuelle. La prise de conscience par les femmes que leurs potentiels, aptitudes et qualités spécifiques sont de vrais atouts pour s’imposer et manager, émerge et s’accélère. D’ailleurs de plus en plus de formations sont proposées pour les accompagner dans ce domaine, et réveiller le leadership qui sommeille en elles, en renforçant confiance en soi, motivation et détermination. Le leadership féminin, c’est lorsque les femmes à des postes de responsabilités, arrivent à fédérer autour d’un objectif et à inspirer confiance. De ce fait elles mobilisent par des qualités humaines, telles que l’empathie, l’écoute, la proximité avec l’entourage. Le statut de dirigeante qui incarne un pouvoir formel, n’est pas à lui seul suffisant pour s’imposer.

Comment donner de l’élan à sa carrière ?
À mon avis, donner l’élan à sa carrière doit provenir d’abord d’un “élan intérieur”. C’est avant tout un choix de vie, un objectif que la femme poursuit et qui correspond à ses valeurs. Cela doit provenir d’une conviction forte pour pouvoir trouver en soi suffisamment de résilience afin de braver les obstacles et se dépasser. Ensuite l’environnement doit aider, encourager et baliser le chemin, semé d’embûches, afin que les femmes ne s’arrêtent pas en cours de route. Aussi les entreprises devraient leur permettre  de monter en compétence et d’avancer en carrière. Elles devraient mettre en place des politiques et une culture dans ce sens. Les pouvoirs publics devraient être partie prenante à côté de la société civile pour valoriser l’image des femmes qui réussissent.

Comment s’imposer dans son milieu ?
Trois éléments pour moi sont importants pour s’imposer dans son domaine. La passion qui donne du sens à ce qu’on fait et mène vers l’excellence. La compétence est indispensable pour inspirer la confiance. Elle devrait être entretenue et mise à jour en continue. Enfin l’humilité, l’écoute, l’ouverture sur les autres, permettent d’entretenir des relations constructives. Elles connectent mieux les individus, renforcent la reconnaissance que la personne est à la bonne place.

Prochain article

Leila Doukali, présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprise du Maroc (AFEM) 

Commentaires

Commentaire