A la une Agenda

L’exposition Bert Flint au Musée Yves Saint Laurent Marrakech prolongée jusqu’au 1er août 2021

Écrit par FDM

Inaugurée le 21 octobre 2020 au Musée Yves Saint Laurent Marrakech, l’exposition Bert Flint a conquis le public. Face à cet engouement, l’exposition est prolongée jusqu’au dimanche 1er août 2021.

Le Musée Yves Saint Laurent Marrakech prolonge l’exposition sur Bert Flint, le collectionneur et passionné des arts populaires marocains. La raison ? Le succès rencontré. Ainsi, il est possible, jusqu’au dimanche 1er août 2021, de (re)découvrir l’univers de Bert Flint. Entre les murs du Musée Yves Saint Laurent Marrakech, plus de 200 œuvres de sa collection personnelle, démontrant la diversité et la richesse des traditions rurales et berbères. « Pensée comme un vaste poème visuel, l’exposition suit la démarche de Bert Flint, en privilégiant un langage formel. Vanneries, poteries, parures, amulettes, textiles et maroquineries dessinent, ensemble, un paysage emblématique de sa pensée et de son regard sur ces territoires, décrivent Mouna Mekouar, commissaire de l’exposition et Marie-Christine Lebascle commissaire associée, dans un communiqué. Comme un voyage imaginaire, l’exposition traverse les territoires et les sites allant de Marrakech à Tafilalet jusqu’aux régions subsahariennes, du Niger à la Mauritanie ».

Hollandais, Bert Flint s’est installé au Maroc en 1957, plus précisément à Marrakech où il était venu enseigner l’espagnol. Passionné des arts populaires marocains, il a notamment effectué des recherches sur différents aspects de la culture berbère, collectionnant des objets depuis plus de soixante années. Ardent défenseur de la culture rurale marocaine, il ouvre, en 1996, son propre musée à Marrakech, le Musée Tiskiwin, qu’il finance de manière autonome et où il partage avec le public une collection comprenant des costumes, des bijoux, des meubles, des tapis, des textiles, provenant principalement de la Vallée du Souss et de la région subsaharienne du Royaume. Au travers de ses collections, il témoigne des liens profonds qui unissent le Maroc et sa culture au monde subsaharien.

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire