A la une Actus

Nouvelle ère, un mouvement qui veut libérer les Marocaines de la précarité menstruelle

Écrit par FDM

Une Nouvelle Ère commence pour les femmes marocaines. C’est la promesse faite par Nada Chaddadi, et Meryem El Mouhib, deux jeunes Marocaines engagées dans la lutte contre la précarité menstruelle.

Parrainée par la Fondation Oum Keltoum (association reconnue d’utilité publique) et en partenariat avec la Fondation BMCI, l’action Nouvelle Ère vise à sensibiliser et créer le débat autour de la précarité menstruelle, et à soutenir les femmes Marocaines qui en souffrent. L’initiative s’articule autour d’une randonnée, réunissant un groupe de bénévoles de la BMCI et de l’Université Al Akhawayn, à qui se joindra également une gynécologue. Ces derniers partiront du village d’Imlil pour arriver au village de Ouinskra, cible de l’action. Une centaine de jeunes filles de la région pourront bénéficier de distribution de 300 culottes menstruelles (à hauteur de 3 culottes par filles) et de médicaments antidouleurs qui seront délivrés suite à des consultations gynécologiques gratuites.

Les co-fondatrices, toutes deux anciennes élèves de l’Université Al Akhawayn, expliquent leur choix de distribuer des culottes menstruelles, plutôt que des serviettes hygiéniques, leur volonté étant de privilégier une consommation à la fois durable et économique tout en assurant la santé et le bien-être des femmes et jeunes filles qui en bénéficieront. « Les culottes menstruelles, étant lavables, réutilisables et pouvant durer jusqu’à 5 ans, représentent une alternative plus économe et plus durable », précisent-elles.

Ce mouvement est fortement soutenu par plusieurs partenaires :

  • La Fondation BMCI, Partenaire officiel de l’action ;
  • LIBRÉ, Marque marocaine fondée par deux jeunes femmes, fournisseur officiel des culottes menstruelles de l’action ;
  • L’Association d’étudiant.e.s Interact Club, du lycée Lyautey de Casablanca ;
  • Tn’Koffee, Cabinet de conseil en relations publiques et stratégies d’influence ;
  • Le restaurant NIYA (Casablanca) ;
  • Les restaurants Mandala Society (Marrakech et Essaouira).

Pour continuer à soutenir les actions de Nouvelle Ère et de la Fondation Oum Keltoum ainsi que les actions contre la précarité menstruelle, les citoyennes et citoyens peuvent faire des dons auprès des cafés restaurants NIYA à Casablanca ou Mandala Society à Marrakech et Essaouira. Les dons en ligne peuvent se faire au téléphone au +212 6 25 10 64 00, ou sur la page Instagram @nouvelleere.action, mais aussi directement sur le site de la fondation : https://www.association-oumkeltoum.com/faites-un-don/

Commentaires

Commentaire