A la une Actus

Migration : Signature d’un accord de partenariat entre l’ENCG, le HCR et l’AMAPPE

Écrit par FDM

L’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Béni-Mellal, le Haut-Commissariat des Nations- Unies pour les Réfugiés et l’Association Marocaine d’Appui à la Promotion de la Petite Entreprise, signent une convention de partenariat.

Afin de soutenir le rôle important des universités et académies concernant les thématiques liées à l’asile et à la migration, Nabil Hmina, Président de l’Université Sultan Moulay Slimane, M. François Reybet-Degat, Représentant du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) au Maroc et Abdelkader Ftouhi, Président de l’Association Marocaine d’Appui à la Promotion de la Petite Entreprise (AMAPPE) , ont signé, jeudi 17 juin à Béni Mellal, une convention de partenariat entre l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Béni-Mellal, l’Association Marocaine d’Appui à la Promotion de la Petite Entreprise et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés. 

Depuis 2007, le programme d’intégration économique des réfugiés au Maroc est mis en œuvre par l’AMAPPE dans le cadre de son partenariat avec le HCR. Ainsi, plus de 807 microprojets conduits par les réfugiés ont été financés pour renforcer leur autonomisation financière au Maroc. Conscients que l’intégration économique des réfugiés au Maroc nécessite l’implication d’une multiplicité de parties prenantes parmi lesquelles les universités et académies, les parties ont souhaité matérialiser leur action commune par la signature d’une convention. Cet accord de partenariat prévoit, entre autres, des sensibilisations auprès des étudiants sur la question des réfugiés au Maroc, afin d’orienter leurs futures actions et recherches sur la thématique de l’asile et plus précisément sur l’intégration économique des réfugiés au Maroc. 

« Notre rôle en tant qu’établissement universitaire public est de sensibiliser nos étudiants aux problématiques de la migration et de l’asile et de rappeler aux acteurs territoriaux leur obligation et engagement pour la protection des réfugiés installés au Maroc », a ainsi déclaré Nabil Hmina. Pour sa part, François Reybet-Degat se « félicite de ce partenariat qui s’inscrit dans l’esprit du Pacte Mondial pour les réfugiés soulignant le rôle des universités et académies dans l’intégration locale effective des réfugiés ». L’importance de la diversification des partenaires a aussi été mis en avant par Abdelkader Ftouhi : « Dans l’objectif d’assurer l’autonomisation économique des réfugiés et migrants, l’intervention d’AMAPPE est basée sur la promotion de l’entrepreneuriat, la formation professionnelle et sur l’appui à l’employabilité via une approche participative impliquant la participation des différents acteurs concernés ».

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire