A la une Actus

Les ouvrages de Souad Jamaï et Fedwa Misk finalistes du Prix Ivoire pour la Littérature Africaine

Écrit par FDM

Deux ouvrages de la Croisée des Chemins sont finalistes du prix ivoire pour la littérature africaine d’expression francophone ! Il s’agit du roman dystopique de Souad Jamaï “Le Serment du dernier messager”, et de “Nos Mères”, pièce de théâtre de Fedwa Misk.

Au total, ce sont cent trois (103) ouvrages en provenance de 19 pays qui ont été régulièrement enregistrés pour l’édition 2021 du Prix Ivoire. Le pré-jury chargé de sélectionner les ouvrages finalistes était composé des critiques littéraires Michel Koffi (président), Auguste Gnaléhi, Serge Grah, Koffi Koffi et Henri N’koumo.

L’écrivaine Werewere-Liking (Prix Noma 2005) est la présidente du jury final chargé de la désignation du lauréat parmi les six (6) finalistes. Les quatre autres ouvrages, tous des romans, en lice sont : Cette Morsure trop vive de Nassuf Djailani (Comores), Misère de Davina Ittoo (Ile Maurice), Dans le ventre du Congo de Blaise Ndala (Congo) et Les Villages de Dieu de Emmelie Prophète (Haïti).

Le 13ème Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone, doté d’un montant de trois mille (3.000) euros, sera décerné le samedi 20 novembre 2021 à l’hôtel du Golf (Abidjan). Conformément au règlement en vigueur, le lauréat sera pris en charge par le comité d’organisation pour la réception de son Prix à Abidjan.

Créé en 2008 par Akwaba Culture, une association de droit ivoirien, le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone récompense les auteurs émergents d’Afrique et des diasporas africaines. Il est placé sous le parrainage du ministère en charge de la Culture de Côte d’Ivoire et de l’Organisation internationale de la Francophonie. Il bénéficie de l’appui de l’ambassade de France et de la Librairie de France Groupe de Côte d’Ivoire.

Commentaires

Commentaire