A la une Actus

Le rôle crucial du préscolaire sur l’enfant mis en avant dans un webinaire initié par la Fondation Zakoura

Écrit par FDM

L’impact du préscolaire au coeur d’un webinaire organisé, mardi 27 avril, par la Fondation Zakoura, décortiquant ainsi les enjeux et défis de cet enseignement sur le développement de l’enfant.

Le Zakoura Lab, le centre de recherche, action et développement de la Fondation Zakoura a organisé un webinaire, ce mardi 27 avril, sous le thème « Le Préscolaire, un impact sous-estimé ? ». L’objectif ? Discuter du rôle crucial que joue le préscolaire pour le développement de l’enfant et à plus long terme du capital humain ainsi que de revenir sur ses défis et enjeux, tout en dressant un état des lieux du préscolaire au Maroc, comme l’explique la Fondation dans un communiqué. 

Autour de la table, Abdeljalil Benzouina, chargé de l’Unité centrale de l’enseignement préscolaire, secrétariat général, ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Naseem Awl, représentante adjointe de l’UNICEF au Maroc, Louise Mvono, spécialiste principale en éducation au bureau de la Banque mondiale au Maroc, Pierre Varly, consultant spécialiste en éducation et Jamal Belahrach, président de la Fondation Zakoura. 

Lors de son intervention Abdeljalil Benzouina a mis en avant le contexte de généralisation poussée du préscolaire au Maroc, rappelant ainsi les trois objectifs stratégiques poursuivis, à savoir assurer un préscolaire équitable et inclusif, garantir un préscolaire de qualité, assurer la pérennisation du financement. Il a aussi relevé les enjeux et les défis rencontrés, notamment la disponibilité des ressources humaines de qualité, la question de l’homogénéisation d’un dispositif de formation qui répond aux orientations du cadre curriculaire du préscolaire. « Il va sans dire que l’atteinte de ces objectifs ne peut être assurée que par l’implication de l’ensemble des parties », a-t-il appuyé. Dans ce sens et dans un esprit de mutualisation des efforts a été discuté l’apport d’un partenariat PPP et OSC sur la formation des éducateurs.

« La protection et l’éducation de la petite enfance constituent l’investissement le plus efficace et le plus rentable qui soit pour amorcer un apprentissage tout au long de la vie et s’assurer que tous les enfants bénéficient d’une vraie chance de réaliser leur plein potentiel, a de son côté déclaré Naseem Awl. La qualité de l’éducation préscolaire concerne trois dimensions : la qualité de l’accueil des enfants, la qualité des activités offertes aux enfants, le suivi et appui des praticiens, parents et familles. »

Commentaires

Commentaire