A la une Actus

Institut français de Marrakech : 5 artistes récompensés dans le cadre de l’appel à projet “Galerie à l’air libre”

Écrit par FDM

Suite à l’appel à projet « Galerie à l’air libre », un jury exceptionnel a sélectionné cinq artistes. A la clef, la réalisation d’œuvres qui prendront place de manière permanente dans les jardins de l’Institut français de Marrakech et de la Maison Denise Masson.

Dans le cadre de son engagement à promouvoir et à soutenir la création contemporaine au Maroc et dans une période difficile pour les créateurs, l’Institut Français de Marrakech a invité les artistes amateurs et professionnels à répondre à l’appel à projet « Galerie à l’air libre ». Cet appel à production pour les artistes (sculpteur, plasticien, etc.) avait pour objectif la réalisation d’œuvres qui prendront place de manière permanente dans les jardins de l’Institut français de Marrakech et de la Maison Denise Masson. Au total, 53 projets artistiques en provenance de tout le Maroc ont été présentés. Pour les départager, un jury d’exception composé des très talentueux artistes Mahi Binebine et Mohamed Mourabiti, de la Présidente du Es Saadi Marrakech et grande férue d’art Elisabeth Bauchet Bouhlal, des grandes spécialistes de la création contemporaine Meriem Berrada, directrice artistique du MACAAL- Marrakech et Maria Daïf, actrice culturelle, ainsi que de représentants de l’Institut français de Marrakech : le directeur Christophe Chaillot, la responsable de la Maison Denise Masson Sophia Tebbaa et la chargée de mission culturelle Naomi Hakimi.

Résultats ? Les lauréats sont : 

Reda Boudina, mention spéciale du jury. Ce jeune artiste de 26 ans natif de Meknès est récompensé pour une sculpture en métal rouillé à la force artistique unanimement ressentie par le jury.

Yassir Yajri, 26 ans également, originaire de Marrakech, pour sa proposition de sculpture en tôle magnifiant habilement un ornement architectural très présent au Maroc.

Livia Kolb, créatrice française multifacette et Ayoub El Ouarti, géographe et anthropologue marocain, pour leur « herbier en plein air » composé de feuilles en céramique reprenant le savoir-faire des artisans céramistes de la médina et valorisant la diversité végétale de Marrakech.

Chihad Zouhair, casablancais de 23 ans, pour son œuvre « Corps en fragmentation », une sculpture colorée, fragmentée et augmentée. Composée de panneaux thermoplastiques colorés, elle se transforme sous le regard du visiteur à travers une immersion dans la réalité augmentée.

 

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire