A la une Actus

INDH : Quelque 10,4 millions de DH pour l’inclusion économique des jeunes à Al Haouz

Écrit par FDM

10,4 millions de DH, c’est le montant de l’enveloppe consacrée par l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) au financement de projets retenus dans le cadre du programme 3 « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes » au niveau de la province d’Al Haouz.

Une enveloppe budgétaire estimé à près 10,4 millions de DH a été consacrée l’année dernière, par l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) au financement de projets retenus dans le cadre du programme 3 « amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes » au niveau de la province d’Al Haouz, a ainsi dévoilé le Chef de la Division de l’Action Sociale (DAS) de la préfecture de ladite province, Abdelghani Moumad. La contribution de l’INDH au financement de ces projets s’est élevée à 4,9 millions de DH, soit près de 50% du coût global, alors que les jeunes porteurs de projets ont contribué à hauteur de 4,4 millions de DH, a-t-il précisé dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, ajoutant que la contribution des autres partenaires a atteint 1 million de DH.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme 3, le nombre des jeunes accompagnés en phase de pré-création en 2020 a atteint 237 personnes, dépassant l’objectif de 10 points, a-t-il détaillé, faisant savoir que 49 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement post-création de leurs projets, assurant l’atteinte de l’objectif annuel à 100%. Au cours de cette année, le nombre des jeunes ayant bénéficié de l’appui technique pré-création est estimé à 229, soit un taux de réalisation de 78% par rapport à l’objectif annuel (292 candidats), a-t-il relevé, ajoutant que le nombre de porteurs de projets ayant bénéficié de l’accompagnement post-création s’élève à 45 jeunes.

L’accompagnement apporté dans le cadre de l’INDH a concerné des projets portés par des jeunes dans les secteurs productifs et de services (artisanat, agriculture, tourisme, industrie…), en plus des secteurs porteurs comme les nouvelles technologies. Ces projets sont à même de contribuer à créer davantage d’emplois et à générer plus de valeur ajoutée au niveau local, à travers l’encouragement de la création de très petites et moyennes entreprises (TPME) et l’amélioration des compétences transversales des jeunes.

(Avec Map)

Commentaires

Commentaire