A la une Actus

Fatima Mazmouz, invitée d’honneur des Nuits photographiques d’Essaouira

Écrit par FDM

La photographe Fatima Mazmouz est l’invitée d’honneur de la deuxième édition des Nuits photographiques d’Essaouira organisée du 5 au 7 octobre prochain.

Après le célèbre photographe Daoud Aoulad-Syad, c’est Fatima Mazmouz qui a été choisie pour être l’invitée d’honneur de la deuxième édition des Nuits photographiques d’Essaouira, prévue du 5 au 7 octobre prochain. Une volonté de la part de Nathalie Locatelli, directrice artistique et vice-présidente du festival, car « c’est l’une des photographes plasticiennes les plus importantes au Maroc, et c’est également une artiste engagée qui mène à travers son travail une réflexion autour, notamment, du corps de la femme comme dans ses projets «  Super Oum » (sur la grossesse) et « Le corps rompu » (sur le droit pour tous à l’avortement) », explique Nathalie Locatelli, avant de souligner que « nous voulions très rapidement choisir une femme comme invitée d’honneur de ce festival puisque la place des femmes photographes n’est pas assez importante dans les rencontres ». Pour la directrice artistique, Fatima Mazmouz est le bon exemple à suivre pour ces jeunes photographes, d’autant plus que « lors de la première édition, nous nous sommes rendu compte que de jeunes artistes femmes étaient extrêmement timides lorsqu’elles présentaient leur travail alors qu’elles ont du talent ». Quant à Fatima Mazmouz, elle est très honorée de participer à un tel événement. « C’est pour moi une reconnaissance de mon parcours et de mon travail qui peut ouvrir le débat sur les libertés individuelles », confie la photographe qui a débuté sa carrière en 1998. Une partie de ses œuvres sera, bien entendu, projetée lors du festival où sont également prévues quelques conférences, expositions ou encore rencontres pour encourager la nouvelle génération à s’imposer, mais aussi à travailler ensemble. « Deux artistes qui se sont rencontrés l’an dernier ont décidé de monter, cette année, un workshop sur la photo parce qu’ils ont constaté qu’il n’existe ici aucune formation spécifique », indique Nathalie Locatelli, qui précise que les photographes qui souhaitent candidater ont jusqu’au 31 août pour envoyer leurs travaux photographiques qui portent sur le Maroc, mais aussi cette année, sur le Maghreb et l’Afrique subsaharienne. En clair, les femmes et l’Afrique à l’honneur !

 

Commentaires

Commentaire