A la une Actus

Au Maroc, 2 465 femmes sont décédées d’un cancer du col de l’utérus en 2018

Écrit par FDM

A l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation au papillomavirus humain (HPV) ce lundi 4 mars, le Centre tunisien de la santé public a publié une carte interactive sur le taux de mortalité causée par le cancer du col de l’utérus dans toute la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). Au Maroc, le chiffre est… très élevé !

Alarmant. Dans la région MENA, le taux de mortalité du cancer du col de l’utérus, engendré par le papillomavirus humain (HPV), ne cesse de croître, comme le prouve la carte interactive réalisée par le Centre tunisien de la santé public à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation au HPV ce lundi 4 mars. « Cette carte est la première plate-forme numérique intégrant de multiples sources de données sur la vaccination contre le HPV et le taux du cancer du col utérin dans les pays de la région MENA, a expliqué, dans un communiqué, le Dr Melek Somai, co-fondateur et président de cet institut. Elle sera utilisée par les responsables politiques, les organisations de la société civile et les organisations internationales pour plaider en faveur d’une approche globale pour éliminer le HPV et le cancer du col de l’utérus dans la région. » Entre 2012 et 2018, le nombre de décès dû au cancer du col utérin, causé par le HPV, a doublé dans la plupart de ces pays dont la majorité n’a pas de vaccination ou de programme de santé contre le HPV. Pour l’heure, la Libye et les Emirats Arabes Unis sont les rares Etats à avoir ouvert la voie à la mise en œuvre du vaccin anti-HPV. Bref, les chiffres sont là et tout bonnement consternants… En 2018, plus de 7 600 femmes sont mortes d’un cancer du col utérin, et de nombreuses autres victimes ont été enregistrées, décédées à cause d’autres cancers liés au HPV, notamment des cancers du vagin, de la vulve, ou encore de la gorge. Pire encore, au rythme actuel, on attend d’ici 2040 près de 16 000 décès par an !

Et le Maroc ?

Le royaume fait partie des pays où les chiffres sont les plus inquiétants. On y compte 2 465 décès dus à un cancer du col de l’utérus et 3 388 causés par d’autres maladies liées au HPV. Ainsi, le cancer du col de l’utérus devient la deuxième cause de décès chez les femmes au Maroc… Entre 2012 et 2018, le nombre de décès dus au cancer du col de l’utérus a quasi doublé, passant ainsi de 1 066 en 2012 à 2 465 en 2018. Si aucune mesure décisive n’est prise au niveau national, les décès doubleront encore d’ici 2040, atteignant les 4 570 morts par an, comme le prévient le Centre tunisien de la santé public dans son rapport, précisant qu’au Maroc, on annonce près de 3 388 décès dus au cancer du col de l’utérus, et ce, chaque année…

 

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire