A la une Actus

Amaz lance une nouvelle collection éthique et responsable

Écrit par FDM

Les sneakers Amaz s’associent à la marque Koun pour lancer la collection Mika Boucharouite et K7, confectionnées à partir de déchets de plastique et de chutes de tissus. Des chaussures originales, élégantes et 100% écolo !

Ce sont deux paires de chaussures qu’on serait fier de porter ! Leur petit nom : Mika Boucharouite et K7, deux modèles nés de la collaboration de deux marques éthiques : Amaz et Koun. La première, Amaz est portée par Fadela Bennani qui l’a lancée pour mettre en lumière l’artisanat marocain tout en ayant une conception éco-consciente –une partie des bénéfices est reversée à l’ONG Education For All, engagée pour l’éducation des filles dans les villages berbères – et en prônant le zéro plastique. En effet, chaque paire est emballée dans un Tote Bag en tissu réutilisable. Il était donc tout à fait logique pour Fadela Bennani de se rapprocher de la marque Koun initiée par l’entreprise sociale d’insertion Ressourc’In qui porte les mêmes valeurs. En effet, elle fabrique des produits et autres objets d’art à partir de déchets collectés (tissus, plastiques, papiers et cartons) et forme des jeunes des quartiers populaires de Casablanca. En d’autres termes, elle leur donne une seconde chance afin d’avoir un avenir. Ainsi, dans leur atelier tissage, plastique et papier, les jeunes, devenus aujourd’hui auto-entrepreneurs, redonnent vie aux déchets recyclés. Et Mika Boucharouite alors ? Les sneakers sont faites de plastique d’emballage tissé et de chutes de denim, et de chutes de tissu coloré pour l’arrière en boucharouite (technique de tissage de tapis traditionnelle). Quant à la paire K7, elle a été réalisée à partir de bandes de cassettes audio et de chutes de tissus tissés. Des modèles résistants, imperméables et non salissables ainsi que confortables grâce à la doublure intérieure en coton. A travers cette collaboration, la marque marocaine Amaz allie donc l’upcycling à l’insertion professionnelle et l’emploi de jeunes notamment des filles en difficulté pour favoriser leur réinsertion. Bref, on adore ! Et vous ?

Commentaires

Commentaire