Actus fil info

Airbnb au Maroc : les couples non mariés et le propriétaire risquent gros

Écrit par FDM

Le quotidien britannique The Telegraph met en garde les propriétaires de maisons au Maroc qui louent via Airbnb. Ces derniers encourent de gros risques s’ils louent à des couples marocains non mariés.

Comme partout dans le monde, au Maroc, la plateforme de location de logements Airbnb séduit les touristes étrangers mais également les Marocains, séduits par les prix raisonnables et la convivialité du concept. Sauf que, comme dans les hôtels, les propriétaires de ces logements risquent la prison s’ils hébergent des couples marocains non mariés, en vertu de l’article 490 du Code pénal.

Un article du quotidien britannique The Telegraph a récemment mis en garde les propriétaires britanniques au Maroc. Bridget Holden, une Anglaise propriétaire d’une maison à Asilah, explique la difficulté de vérifier les informations fournies par les clients au moment de la réservation et la facilité avec laquelle ils peuvent contourner la loi. « Les gens qui réservent ne sont pas toujours ceux qui se présentent. Souvent, les jeunes couples se font passer pour des étrangers et utilisent le compte d’une connaissance pour régler en devises. » Face aux risques encourus, Bridget a préféré arrêter de louer sa maison.

Le propriétaire d’un riad à Marrakech explique que « des espions dans la médina dénoncent ceux qui enfreignent la loi à la police ». Celle-ci débarque alors au milieu de la nuit pour verbaliser le propriétaire et le couple illicite. La loi ne concerne pas les couples étrangers…

Commentaires

Commentaire