Working girl

Lamiaa Bounahmidi, le commerce équitable

Écrit par Basma El Hijri

Souriante, la démarche assurée, Lamiaa fait le déplacement depuis Rabat pour venir nous rejoindre dans les locaux de FDM.

Cette jeune femme de 29 ans est habituée à prendre la route. Et pour cause, elle se rend régulièrement aux alentours de Merzouga pour retrouver les femmes rurales avec lesquelles elle travaille. Entrepreneuse intrépide, cette jeune Marocaine est à la tête de “Looly’s”, une start-up qui commercialise de la semoule bio destinée au marché américain. “C’est une marque de couscous artisanal et diététique (sans gluten) qui se positionne sur le marché des petits-déjeuners. Un produit sain, savoureux, facile à préparer et qui permet aux Marocaines de gagner mieux leur vie”. En effet,  Lamiaa Bounahmidi est une fervente supportrice de l’entrepreneuriat social et considère sa boîte comme une solution au développement économique durable permettant au rural d’apporter sa pierre à l’édifice. “Looly’s” a une unité de production à 100 km de Merzouga et reverse 40 % de ses bénéfices à des actions au profit de ses employés (cours d’alphabétisation, rénovation de terrains de jeux pour enfants…). “C’est comme un pont entre deux mondes. Le premier, composé de femmes marginalisées; et le deuxième, constitué de gens qui ont du mal à se nourrir sainement. Cette start-up permet aux deux populations de résoudre leurs problèmes mutuels, sans que ce soit de la charité. Ces femmes travaillent de manière permanente, perçoivent un salaire et ont des avantages sociaux”, précise Lamiaa. Un produit alléchant qui semble séduire un grand nombre de consommateurs américains. D’ailleurs, “Looly’s” a été nommée parmi les  meilleurs produits destinés aux végétariens lors des “Vegan of the year awards 2014”.

Une success-story inimaginable pour une start-up marocaine lancée avec très peu de moyens. “Le projet a été initié avec un petit prêt personnel. Mais notre participation à quelques concours nous a permis de renflouer nos caisses. Nous avons ainsi remporté la compétition Startup Maroc, et obtenu le soutien de la fondation OCP qui nous a aidés à participer à un programme d’accélération à la Silicon Valley, d’une durée d’un mois”, explique la jeune femme. Aujourd’hui, “Looly’s” est destiné au marché américain et anglais, mais sa fondatrice envisage de lancer un site de e-commerce ouvert sur le monde. Mais Lamiaa déborde d’ambition et ne pense pas s’arrêter en si bon chemin. À long terme, cette entrepreneuse ambitieuse souhaite “consolider cette marque et lancer une gamme complète de produits alimentaires pour que le consommateur puisse se nourrir, de A à Z, d’une manière saine, équilibrée et responsable!” Nous, en tout cas, on y croit !

Commentaires

Commentaire