Working girl

Imane Naji, un micro-job en un clic

Écrit par Basma El Hijri

Elles sont jeunes, ambitieuses et n’ont pas peur de se jeter à l’eau. Porteuses d’idées originales et prometteuses, elles sont le symbole de cette nouvelle génération d’e-entrepreneurs qui force l’admiration. Avec très peu de moyens mais beaucoup de volonté, elles sont parvenues à réaliser leur rêve.

Ne vous fiez pas à son air innocent et ses lunettes d’intello. Imane Naji est une dure à cuire qui met toutes les chances de son côté pour réaliser ses objectifs. Ancienne journaliste reconvertie dans l’entrepreneuriat, cette jeune femme de 27 ans a pris son courage à deux mains pour lancer Brikoule.ma, une plate-forme dédiée aux offres de services de prestataires. Une vision dans l’air du temps, qui permet de trouver des petits jobs occasionnels dans des domaines aussi variés que la création graphique, le design, la rédaction, la programmation web, le conseil, la traduction…

“Lorsque j’étais journaliste, j’ai développé une véritable passion pour le Web, mais aussi pour l’économie, car je travaillais dans un quotidien économique. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de lancer ma propre boîte. Un choix difficile, car ce n’est pas évident de tirer un trait sur un salaire régulier, avoue Imane Naji. Au départ, je voulais lancer un site d’e-commerce. Je pensais pouvoir le faire moi-même mais je me suis vite rendu compte qu’il était indispensable de faire appel à des professionnels. J’ai eu un mal fou à trouver un web designer, un webmaster, ainsi qu’un spécialiste en marketing digital. Ce besoin m’a permis de réaliser qu’il n’y avait aucune plate-forme au Maroc proposant ce genre de prestations à petits prix. Un terrain vierge qu’il me fallait absolument exploiter”, nous raconte la jeune entrepreneuse.

L’une des particularités de cette plate-forme est que toutes les opérations se déroulent sur le site, en toute sécurité. “Tout se passe sur le site, depuis la demande jusqu’à la livraison et le paiement. En outre, le client a la possibilité de communiquer avec les prestataires tout au long du processus”, explique-t-elle. Son chiffre d’affaires repose sur un système de commissions. Ainsi, pour chaque prestation vendue et livrée, le compte du prestataire sera crédité de 80 % du tarif appliqué, et Brikoule.ma retiendra  les 20 % restants. Un rapport win-win sur lequel Imane Naji capitalise pour rentabiliser son affaire.

Commentaires

Commentaire