A la une Soin beauté

Quoi de neuf dans l’hair ?

Écrit par Dina Khalil

Ils sont une vingtaine de laboratoires seulement dans le monde à travailler dans l’univers capillaire, dont le Laboratoire L’Oréal Paris qui a organisé un « Hair Summit » le 3 avril dernier. Le géant de la cosmétique a partagé son expertise du cheveu à travers des expériences uniques, en exclusivité mondiale. Plongée au cœur d’une odyssée capillaire !

À l’occasion du tout premier Hair Summit, L’Oréal Paris a ouvert les portes de son Centre Mondial de Recherche Capillaire à Paris à des journalistes, influenceurs et consommateurs venus de plus de 15 pays. Pionnier de l’innovation capillaire depuis 1909, L’Oréal Paris a souhaité partager à travers cet événement plus d’un siècle de connaissances sur la science du cheveu, les ingrédients, les formules et les produits. Une expertise étayée par l’intervention de plusieurs experts tout au long de la journée qui ont répondu aux questions traitant de la connaissance du cheveu et des préoccupations des femmes et des hommes en matière de soins capillaires. Ils ont également présenté les nouvelles découvertes et avancées scientifiques en matière de connaissance approfondie du cheveu et de soins révolutionnaires.

Le Hair Summit a été conçu comme un parcours au cœur de la science L’Oréal Paris, avec un programme riche qui s’est articulé autour d’une séance plénière, la visite de différentes unités du Laboratoire ainsi que des ateliers animés par les experts de la marque traitant de thématiques comme Transparency , « Hair Biology of the future », « Haircare products & routine of 2050 ».

Au cœur de la fibre capillaire

La chevelure compte en moyenne 120.000 cheveux, des fibres composées d’un matériau composite très résistant, imputrescible, fabriqué par de minuscules organes biologiques vivants, enfouis à 4 mm sous la peau du scalp : les follicules. Grâce à l’observation de la structure nanométrique du cheveu, on peut comprendre son cycle de vie et les mécanismes de son endommagement dans le temps malgré ses propriétés inouïes : résistance, élasticité, imputrescibilité… Et ce, fait du fait des facteurs environnementaux, comme la pollution, des paramètres biologiques comme les hormones ou encore les différents traitements subis par les cheveux : chaleur du séchoir ou des appareils lissants, colorations et décorations, défrisages, lissages ou traitements chimiques divers…

 

 

Les temps forts du Hair Summit

  • La projection, en avant-première mondiale, d’un film en réalité virtuelle qui a nécessité un an et demi de travail aux experts de la marque. Véritable « Odyssée du cheveu », cette réalisation permet de mieux comprendre la genèse de la fibre capillaire, d’observer sa croissance et de comprendre son fonctionnement à travers une plongée inédite au cœur du cuir chevelu.
  • La visite en exclusivité de l’intérieur des laboratoires L’Oréal pour découvrir les coulisses de la formulation et de l’évaluation des produits, ainsi que les nouveautés capillaires à venir.
  • Les outils de mesure brevetés nouvelle génération pour analyser l’état de santé des cheveux, notamment le logiciel baptisé Soniphyhair qui traduit les dommages capillaires en musique. A partir d’un appareil qui ressemble à un fer plat, des détecteurs examinent la fibre capillaire de la racine aux pointes et transmettent un message à travers un graphique et des sons : plus la fibre est saine, plus la mélodie est agréable. Une innovation qui a valu au Groupe et à son inventeur, Damien Velleman, le Prix de la recherche de la Fédération Internationale du Congrès de la Société des Chimistes Cosmétiques (IFSCC) en 2016.

Les cheveux du futur

Parmi les nombreuses voies de recherche, certaines avancées scientifiques et technologiques ouvrent des perspectives prometteuses.

  • L’impression 4D de cheveux

La bio-impression laser en 4D de mèches de cheveux, l’un des grands défis sur lequel travaille L’Oréal en partenariat avec la start-up française de biotechnologie Poetis.

  • La fin des cheveux blancs ?

Des études visant à inverser le processus oxydatif des cellules qui contiennent de la mélanine sont déjà en cours afin de stopper le processus oxydatif.

  • Une nouvelle ère capillaire

Selon les projections présentées, en 2050, 80% de la population viendra du continent asiatique et africain, ce qui entraînera de nouveaux métissages, un assombrissement général de la peau et une réduction vertigineuse de la population naturellement blonde qui devrait correspondre à 0,5% de la population totale. Dans ce monde essentiellement urbain (avec 3/4 de la population vivant en ville), plus pollué et subissant des pénuries d’eau, de nouveaux besoins cosmétiques apparaîtront, et certains paradigmes seront brisés. Par exemple, dans 32 ans, il sera possible de créer des coiffures différentes à travers une puce appliquée aux fibres capillaires qui permettrait de « commander » ses cheveux et de créer des coiffures et des couleurs à l’envi !

 

De la conférence aux expériences en laboratoire et dans les espaces immersifs où sont réalisés les tests produits avec des panels consommateurs, en passant par les rencontres avec des experts, cette 1ère édition du Hair Summit L’Oréal Paris a été riche en expériences et découvertes. Entre autres : la connaissance de l’incroyable structure capillaire et les nombreuses possibilités offertes par la biochimie et la bio-impression laser en 4D, ou encore une vision futuriste du « Cheveu en 2050 ». De quoi ouvrir des perspectives passionnantes pour l’avenir !

 

Commentaires

Commentaire

loading...