A la une Société

Société civile : mobilisation maximale pour JOOD (2/3)

Écrit par Khadija Alaoui

Des acteurs associatifs ont brillé par leurs idées ingénieuses, leur sens de l’engagement et leur volonté de construire un Maroc meilleur. Focus sur l’association Jood.

Hind Laïdi, présidente de l’association JOOD

Depuis qu’elle a distribué les premiers repas aux sans-abris un certain soir de 2009, Hind Laïdi n’a jamais cessé de tendre la main aux SDF. C’est donc tout naturellement qu’elle a lancé en 2015, tout au long de son mandat en tant que présidente de Ladies of circle, une opération inédite de préparation et de distribution de repas aux personnes vivant dans la rue. Cette action devient pérenne lorsque Hind Laïdi a fondé l’association Jood (générosité) en septembre 2016. L’association, forte de la mobilisation de ses milliers de bénévoles, des dons des particuliers et entreprises et du soutien des mécènes, a réussi à mener à bien différentes actions au cours des dernières années dans le but de rendre leur dignité aux SDF. Ainsi, et outre les maraudes nocturnes au cours desquelles les bénévoles distribuent repas chauds, vêtements et couvertures, l’association œuvre également à l’insertion des SDF, en essayant de les sortir de la rue, en assurant pour certains d’entre eux un logement, un revenu mensuel pour une durée déterminée et en les aidant à trouver un emploi. Jood compte également à son actif le camion-douche, une initiative qui permet aux sans-abris de se laver. Outre Casablanca, l’association dispose d’antennes à Rabat, Marrakech, El Jadida et Tanger.

Cette mobilisation de l’association en faveur des SDF a connu un nouveau tournant dès le mois de mars et le début du confinement. Jood a mis les bouchées doubles pour continuer à accomplir dans les meilleures conditions ses actions sur le terrain. Ainsi, et grâce à ses généreux donateurs, l’association a pu équiper les centres de confinement provisoires pour abriter les SDF en fournissant des matelas, des couvertures, des cabines de douche mobiles, des produits d’hygiène, des masques, des vêtements, et  même des repas chauds concoctés par des chefs… Cette période particulière qui a impacté les personnes les plus vulnérables de la société a incité Hind Laïdi à se pencher sur leurs cas. “Notre association jouit d’une excellente réputation, et nos donateurs sont toujours au rendez-vous. Nous avons pu distribuer 1000 DH à 550 familles grâce au soutien de Cash Plus”, explique la présidente de Jood. L’opération est renouvelée avec succès au profit de 400 autres familles. En milieu rural, l’association a également été très active en livrant des produits et des paniers alimentaires… Bien plus, les différentes antennes de Jood ont assuré l’approvisionnement des hôpitaux en produits d’hygiène, masques, couvertures, vêtements, repas…

Le sérieux de l’association a attiré en octobre dernier une prestigieuse donatrice. “SAR Cheikha Fatma Bent Ambarak, mère du prince héritier des Émirats Arabes Unis”, explique fièrement Mme Laïdi. Ce don de 140 tonnes de denrées alimentaires (sucre, lentilles, pois chiches, farine, couscous, miel, tomate concentrée, café, thé, huile et lait en poudre), s’est également accompagné de l’implication des autorités locales et de différents acteurs qui se sont mobilisés pour acheminer et distribuer ces denrées aux plus vulnérables. Infatigable, Hind Laïdi continue inlassablement son combat pour mettre fin à l’indifférence vis-à-vis des laissés-pour-compte.

Commentaires

Commentaire