Société

Comment se faire plaisir avec peu d’argent?

Écrit par admin

Et si tout le confort dont nous jouissons au quotidien nous faisait passer à côté de choses essentielles ? Après tout, l’argent ne peut pas tout acheter… heureusement !

Que ce soit pendant vos vacances, au restaurant ou chez vous, l’argent occupe une place importante. Pourriez-vous prétendre à tout cela sans argent ? Certainement pas. Certes, quoi de plus agréable que de vivre dans le luxe et le confort qu’il procure ? Personne ne dira le contraire, car qu’on naisse avec une cuillère en argent dans la bouche ou qu’on passe sa vie à lui courir après, l’argent est décidément un élément majeur dans notre vie. Mais au fait, à quoi ressemblerait la vie au jour le jour avec un peu moins d’argent ?

 

Vos vacances habituelles : ah, le luxe des grands hôtels ! Vous ne pouvez concevoir meilleur symbole de la détente : spa, mer azurée, confort, beauté… “Existe-il meilleur moyen de passer ses vacances ?” vous demandez-vous en sirotant votre cocktail au bord de la piscine. Les + : certes, quoi de plus agréable ? Tout est là pour vous plaire, vous séduire et répondre à la moindre de vos attentes. Vous n’avez qu’à lever le petit doigt pour qu’un serveur ou autre membre du personnel s’empresse de s’enquérir de votre demande avec le sourire. Si seulement la vie pouvait ressembler à cela. Vous êtes dans une bulle de confort, loin de tout et de tout le monde. Les – : oui, mais vous n’êtes malheureusement pas seule et il vous faut composer avec cette famille qui occupe les transats voisins et dont les cris des enfants vous insupportent. Vous vous êtes d’ailleurs plainte à la direction car ces petits monstres s’amusent à éclabousser tout le monde en sautant à pieds joints dans la piscine. Sans compter que vous êtes obligée de les subir chaque matin au buffet. L’horreur. Et puis, il y a ce barman et ses blagues vaseuses… vous avez ri de bon coeur les deux premiers soirs mais au bout d’une semaine, vous commencez franchement à fatiguer et vous ne parvenez que difficilement à esquisser un sourire poli.

Les vacances, version désargentée : ça pourrait ressembler à un studio loué à Imessouane, un petit village de pêcheurs, surplombant l’une des plus belles baies du Maroc. Les + : une vue à vous couper le souffle, l’océan à perte de vue… Y passer une semaine équivaut à se retirer littéralement du monde. Pour peu qu’on soit sans voiture (car on pratique le stop ou « lkhatafa »), impossible d’en repartir à moins de faire du covoiturage avec les pêcheurs du coin et de s’engouffrer dans la vieille Renault de Miloud dont l’une des portes ne ferme plus. Ca crée des liens, on se sent logés à la même enseigne, tous ensemble malgré nos différences. Et puis, il y a cette cuisine “imessouanaise” et son omelette à l’huile d’argane… à s’en mordre les doigts. Et avis aux célibataires en quête de mâles, la plage est connue pour ses surfers venus du monde entier ! Les – : avis aux aficionados du brushing, du miroir, du bain et de la parfaite épilation en toutes circonstances : vous risquez d’y souffrir car ici l’eau est rationnée et l’électricité est un luxe rare. Vous en aurez aussi peut-être assez des mouches qui pullulent, des chiens errants et des sourires édentés des pêcheurs sans compter qu’au bout de quelques jours, le poisson et les oeufs matin, midi et soir, ça commence à bien faire. Ah qu’est ce qu’on donnerait pour un croissant, un vrai café et une bonne entrecôte saignante !

Le resto habituel : les restos, vous les aimez chics et trendy. Vous y allez d’ailleurs plusieurs fois par mois, voire par semaine pour y savourer une cuisine contemporaine et être entourée de beau monde. Les + : depuis le temps que vous y dînez, vous faites partie des clientes préférées du patron qui vous réserve à chaque fois un accueil digne d’une star et la table qui va avec. Vous sentez les regards envieux des autres clients peser sur vous et vous vous en délectez en faisant mine de ne rien voir. Bien entendu, vous avez droit à un apéritif gratuit “de la part du patron” et le chef cuisiner se déplace jusqu’à votre table pour s’assurer que ses plats vous ont plu. Les – : le jour où le patron en question se met à vous faire des avances, vous êtes bien embêtée car malheureusement, il ne vous plaît pas du tout. L’ambiance devient alors très pesante et suite à sa dernière tentative de séduction, vous n’osez plus remettre les pieds dans son restaurant. En fin de compte, l’anonymat a parfois du bon. En plus, les deux petits pois et la demi-carotte qui constituent le plat principal sont loin de calmer votre faim de loup. Vous avez beau vous venger sur la corbeille de pain, en sortant du resto, vous salivez à l’idée d’un bon McDo…

Le resto, version désargentée : pourquoi pas un méchoui à Bouznika ? Les + : si vous êtes une vraie carnivore, n’allez pas plus loin. Enfin de la vraie nourriture et en quantité humainement suffisante ! Ici, personne ne regarde personne car quand on vient dans ce fast food version marocaine, c’est pour MANGER. Avec ou sans couverts, c’est comme vous voulez, personne ne vous en voudra de vous lécher les doigts et de saucer votre pain. L’endroit idéal pour retrouver son côté primitif et dévorer sans scrupule côtelettes, boulfaf, brochettes, etc. Les – : Côté hygiène, mieux vaut ne pas être très regardante et aussi ne pas avoir envie d’aller au petit coin car, ici, les “commodités” ne sont vraiment pas commodes. Il faut aussi s’attendre à partager son assiette avec les mouches, les gamins qui vous demandent un bout de viande pour garnir le pain pris à la table voisine, et servir un verre de thé à la vieille dame assise par terre en face de vous. Pour venir ici, il faut être généreux et avoir une prédilection pour le social. Enfin, âmes sensibles s’abstenir : pas sûr que vous arriviez à supporter le regard vide de la tête de mouton qui vous contemple du haut de l’étal du boucher, langue pendante.

Votre décoration intérieure actuelle : avant-gardiste, contemporaine, baroque, Art Déco, rococo ou tout simplement minimaliste… Vous aimeriez pouvoir changer de style d’intérieur au gré de vos humeurs. La déco d’intérieur, c’est votre dada et vous y consacrez la même énergie qu’à vos séances de shopping. Vous aimez les beaux meubles, à la mode, et souvent associés à des prix exorbitants. Les + : vous éprouvez toujours le même plaisir à rentrer chez vous. Tout y est beau, harmonieux, luxueux, confortable. Mais ce que vous aimez par-dessus tout c’est que l’on vous complimente sur votre intérieur, ce qui ne manque jamais d’arriver. Votre maison figure d’ailleurs dans un magazine de référence en matière de décoration et vous louez de temps en temps votre domicile pour des tournages. Quelle plus belle consécration que d’immortaliser votre maison ? Les – : étant une fashion victim version déco, vous vous approvisionnez forcément dans les magasins les plus tendance, quoi de plus normal. Le hic, c’est que votre maison ressemble de plus en plus aux vitrines de ces échoppes de luxe et qu’en vous rendant chez vos copines, elles aussi déco addict, vous avez un peu l’impression de vous retrouver chez vous. Par ailleurs, s’il y a bien une chose que la déco de luxe ne supporte pas, ce sont les enfants. Doigts dégoulinants de Nutella accrochés à vos belles tentures, semelles crasseuses sur votre magnifique canapé blanc, pâte à modeler sur votre tapis persan… Horreur et damnation !

La déco, version désargentée : vive la récup ! Les + : et pourquoi pas ? Rien de honteux à récupérer de vieux meubles pour leur offrir une nouvelle vie. Qu’ils appartiennent à votre grand-mère ou qu’ils soient chinés dans une brocante et achetés au rabais n’enlève rien à leur charme. Au moins, vous êtes sûre d’avoir un style unique et bien à vous. Votre créativité peut désormais s’exprimer en dehors des sentiers battus et rebattus de la mode. Votre intérieur a enfin une âme car quoi de plus beau que de vieux objets qui ont vécu tant de choses. Sans compter votre contribution pour l’environnement car qui dit récup dit par conséquent écolo. Les – : on ne vous regardera plus de la même manière car si le luxe a tendance à impressionner, la récup, elle, suscite souvent des sourires concupiscents. Votre “standing” risque d’être remis en question car, comme le veut la règle, on vous jugera en fonction de la valeur de ce que vous possédez. ■

Commentaires

Commentaire

loading...