A la une Sexo

Êtes-vous un bon coup ?

Écrit par Anissa Ghalleb

Qu’est-ce qu’un bon coup ? Une nana caliente qui aime faire l’amour et le montre ? Qui affiche une certaine expertise ? Ou à l’inverse, qui se soumet aux désirs de son homme ? Pour le savoir, testez-vous. Attention aux secousses !

1. Ce soir, il ne dirait pas non à un petit strip-tease sur fond musical :

 a. Il peut rêver ! Ce n’est tout de même pas son anniversaire aujourd’hui !

 c. Entre Dita Von Teese et vous, il y a des années lumière et au moins deux mètres de pyjama en pilou.

 b. Vous prenez votre pied à le voir se liquéfier de désir, au fur et à mesure de l’effeuillage.

2. Aïe, trop de soucis au boulot et c’est la panne sèche pour lui :

 c. Tant mieux, fatiguée en miroir, vous avez échappé à la corvée conjugale.

 b. Vous faites semblant de ne rien voir et enchaînez par un massage sensuel de son dos.

 a. Vous lui glissez qu’il devrait arrêter la clope et reprendre le sport.

3. Pour mettre du piment dans vos ébats :

a. Vous envoyez les enfants dormir chez leur grand-mère le samedi soir.

 c. Vous allumez la petite lampe de chevet au lieu de faire ça dans le noir.

 b. Vous pratiquez le dirty talk pour faire grimper la température.

4. Des préliminaires réussis, c’est :

 b. Une surchauffe de l’ambiance, bien en amont, via sextos, jeu de séduction, regards langoureux.

 c. Une entrée en matière agréable mais sans dépasser les limites de la bienséance.

 a. Une connaissance parfaite de la géographie érotique de vos deux corps.

5. Se lâcher totalement sous la couette :

 c. Implique d’avoir la plastique adéquate pour s’exhiber et se faire caresser sous toutes les coutures.

 a. Désolée, la forme trop expressive, ce n’est pas le genre de la maison !

 b. Permet de gémir ou hurler de plaisir sans se soucier du voisinage.

6. Une femme au lit :

 b. Doit être libre et à l’aise avec ses envies, même les plus folles.

 a. A des périodes fastes de libido et d’autres plus down.

 c. Peut simuler parfois, si ça part d’un bon sentiment.

7. Au niveau mode opératoire et positions olé olé, vous êtes plutôt :

 a. Technique : rôdée à ce qui vous fait du bien à tous les deux.

 b. Instinctive : en fonction du feeling et de l’instant présent.

 c. Sage : on ne peut pas compter sur vous pour innover.

8. Il vous laisse prendre l’initiative :

 c. Panique à bord : un ange passe…

 a. Vous l’enfourchez illico : sympa de prendre le contrôle !

 b. Vous vous empressez d’aller chercher un pot de Nutella dans le frigo : et c’est parti pour le show (chaud)!

9. Les fantasmes…

 b. Ne sont jouissifs que lorsqu’ils sont mis en scène et partagés.

 a. Doivent rester un jardin secret.

 c. Nuisent à la fidélité du couple.

10. La longueur de l’acte :

 c. Dépend de lui et de ses performances.

 a. Vite fait bien fait vs plus c’est long, plus c’est bon : ce sont les contraintes extérieures qui décident.

 b. Peut s’étirer à loisir, à chaque fois que l’un ou l’autre veut remettre le couvert.

11. L’amour charnel ne saurait être abouti sans :

 c. Une grosse dose de tendresse.

 b. Une pincée de folie et de passion.

 a. Une bonne forme physique et une charge mentale quasi nulle.

12. Il est chaud comme la braise mais pas vous :

 a. Vous le castrez sec : chéri, j’ai la migraine, va prendre une douche froide pour calmer tes ardeurs.

 b. Vous lui suggérez de vous mordiller le lobe de l’oreille en vous susurrant des douceurs.

 c. Vous tentez quelques caresses plan plan pour donner le change.

13. Le maître mot du plaisir, c’est :

 b. L’alchimie entre les partenaires.

 a. La concentration sur sa propre jouissance.

 c. La satisfaction d’avoir contenté son partenaire.

14. Après une dispute :

 b. La réconciliation sur l’oreiller reste le meilleur moyen de se rabibocher.

 c. Il faut attendre que le nuage passe.

 a. Il est inconcevable de refaire l’amour avant d’avoir tout mis à plat.

15. Quand vous mangez un gâteau :

 a. Vous pensez à toutes ces calories qu’il va falloir reperdre à la salle de sport.

 b. Vous vous délectez de chaque bouchée.

 c. Vous culpabilisez de le savourer en l’absence de vos gosses ou de votre mari.

Résultats du test

Un maximum de “a” : Un coup de poker

Dans votre cas, la fameuse expression trouve tout son sens : assurément, votre premier organe sexuel, c’est le cerveau. Ce dernier exerce un certain contrôle sur vos ébats et il n’est pas question de donner libre cours à vos désirs si toutes les conditions ne sont pas réunies. Pour vous faire décrocher de la réalité, il importe qu’il n’y ait pas de dossiers en suspens, de parasitage extérieur, de logistique à gérer, d’appel important qui risque de vous interrompre. Pourtant, dans un bon mood sexe, en perspective détente ou vacances, vous êtes capable d’exhaler le meilleur de vous-même et d’aller explorer le septième ciel avec lui, en position “d’étoile” s’il vous plaît. Mais même là, priorité à la com’ sexuelle maîtrisée : on énonce la liste de ses envies et on profite du moment de grâce, sans manifestations excessives, en s’abstenant de sortir des sons gutturaux des tréfonds de la bête. Expérimentée et douée, vous avez, en outre, étudié ses zones érogènes et les vôtres, pour maîtriser le processus de fabrication du plaisir. Néanmoins, côté spontanéité, on peut repasser, même si l’étalon en ressort globalement satisfait. Pas vraiment créatrice d’ambiance non plus, puisque chez vous, le plaisir se décline davantage en orgasme qu’en “approche d’un instant d’éternité”. Encore quelques efforts à faire pour arrêter de bavarder au lit et parvenir à lâcher complètement prise.

Un maximum de “b” : Un coup de maître(sse)

Sans être forcément la plus belle femme de la terre, vous êtes en symbiose avec votre corps. De celles qui s’abandonnent et s’enfoncent sur les rives de la jouissance en laissant la part belle à leur instinct. C’est cadeau pour votre compagnon qui reçoit ces vibrations positives et les décuple dans la ronde de votre plaisir commun. Emmêlement des peaux et de l’âme, vous savez rendre le moment “chargé” de fantasmes, de sous-entendus, de jeux érotiques et de tension sexuelle. La magie provient de ce que vous n’avez pas peur de planter vos yeux dans les siens, de montrer votre plaisir et de chercher constamment à renouveler cette attirance que vous ressentez pour lui. Et pour cela, votre doctrine la plus aboutie est : “sex in progress” qui tue dans l’œuf toute routine sous la couette et déménage les câlins vers des contrées inconnues. Ainsi, quand une nouvelle caresse ou pratique vous plaît, vous rentrez dedans comme dans une danse, avant de repartir vers d’autres directions encore plus prometteuses. Vous êtes un coup parfait, parce qu’à chaque fois, vous lui racontez une nouvelle histoire en l’embarquant dans l’aventure des sens. Que vous le serriez très fort dans vos bras ou que vous le fassiez décoller au plafond, votre façon de faire semble n’avoir été inventée que pour lui !

Un maximum de “c” : Un coup de frein

Timorée, assez passive, votre émancipation sexuelle n’est pas encore à l’ordre du jour. En vérité, vous êtes beaucoup empêchée par nombre de limites que vous vous fixez toute seule. Exemple de barrières ? Vos complexes physiques ou ces parties de votre corps que vous n’aimez pas. Du coup, souvent, vous dégagez délicatement sa main baladeuse ou vous vous réfugiez derrière vos longs cheveux pour masquer votre gêne. L’amour en pleine lumière ou les postures trop suggestives vous posent aussi un sacré problème. Douce et soumise à ses désirs, vous aimez vous faire guider par lui, si tant est qu’il ne franchit pas les lignes rouges. Par ailleurs, l’affaire est entendue : jamais vous ne concevrez de faire marcher votre imagination (pauvre en matière de sexe) pour le surprendre en petite nuisette sexy ou en tenue de soubrette coquine. Encore moins de troquer l’immuable décorum de votre chambre contre un endroit plus insolite. Sainte Nitouche un peu coincée, il vous arrive aussi de simuler, uniquement pour le contenter car, de votre point de vue un peu beldi, son plaisir à lui reste toujours prioritaire au vôtre. Vous n’êtes pas vraiment un bon coup, à moins que le conjoint en face ne soit adepte d’une poupée gonflable grandeur nature, coulante et abonnée à vie au coït en position du missionnaire. 

Commentaires

Commentaire

loading...