Sexo

À quoi ressemblera la sexualité du futur ?

Écrit par Anissa Ghalleb

La révolution sexuelle n’est pas uniquement l’affaire des beatniks et autres chevelus hippies…

Le sexe via contacts physiques et échanges de fluides deviendra-t-il, sous peu, une pratique has been ? Les plus fous insinuent que des capteurs et des hologrammes viendront remplacer nos parties de jambes en l’air, et que l’orgasme en mode dématérialisé finira par receler plus de valeur que le réel, de moindre intensité…

Aujourd’hui, les nouvelles technologies se sont engouffrées dans l’intimité du couple et notre rapport à la sexualité a sensiblement changé ; en témoignent les échanges de sextos, les rencontres virtuelles via sites et autres strip-teases en ligne… En bref, tous les signes dénotant de l’émergence d’une cyber-sexualité venant compléter (remplacer ?) l’acte classique ! Mais il paraît que l’explosion d’appareillages connectés et d’applications liées aux galipettes devrait décupler nos capacités sexuelles et nous conduire à explorer des champs inédits… Dès lors, se faire embrasser par un robot, masser par une tablette, exciter par un patch wi-fi ou jouir avec des femmes virtuelles ne semblera plus si incroyable que ça. Sans doute que le coït charnel ne disparaîtra pas, mais on s’acheminera doucement vers une forme de supersexualité solitaire, où les célibataires, adeptes des rencontres sur le Net, tireront leur épingle du jeu sans le tracas des MST, planqués en toute discrétion derrière un écran…

Par ailleurs, lorsque nos compétences sexuelles virtuelles seront prises en défaut, on pourra toujours consulter un sexonaute, un métier d’avenir ! Spécialiste ès sexualité amplifiée par la technique, il évaluera les outils connectés susceptibles de nous octroyer du bon temps, ajustera les degrés de plaisir dispensés par les différents dispositifs et travaillera avec nous sur le développement et la concrétisation de nos fantasmes. Mais voyons d’abord la batterie des innovations prévues…

Les sous-vêtements connectés

Une application sur votre smartphone active des capteurs électroniques disposés dans votre lingerie et “vvvvvvv…”, un concerto de vibrations se déclenche au niveau de la zone sélectionnée, permettant ainsi de titiller des tétons réactifs ou une zone sensible. L’opération est aussi bien praticable en solo qu’en couple, avec un partenaire qui pourra vous caresser virtuellement, à distance, sans bouger le petit doigt. Grâce à ce jeu sexuel très hot, la petite culotte en coton basique retrouvera ses lettres de noblesse. Nul besoin de se ruiner en dessous affriolants puisque le partenaire n’est pas forcément présent pour les voir ! Autre avantage découlant du premier : au bureau, au resto, dans la rue ou au supermarché, des stimulations appropriées vous feront rosir les joues, à n’importe quel moment de la journée… Vite, 2017 !

Les sex-toys nouvelle génération

Tout comme un vêtement haute couture, un sex-toy ne sera plus un accessoire standard mais un outil de grande précision, réalisé comme la réplique exacte d’un sexe de femme, et ce, grâce à l’impression en 3D. Simulateurs de sexe oral, vibromasseurs mimant des sensations tactiles, thermiques ou kinesthésiques, ces joujous surdoués sont censés vous faire grimper aux rideaux. Dispositifs “haptiques” (du grec “toucher”), ils s’assimilent à des interfaces matérielles capables de reproduire les perceptions et le “retour de force” exercé par l’utilisateur. Vous ne rencontrerez peut-être pas l’homme de votre vie, mais le sex-toy de vos nuits, si…

La simulation virtuelle de l’acte sexuel

Le Graal du sexe futuriste pourrait bientôt être atteint. Et pour cause ! Les deux amoureux vont pouvoir se visser sur le crâne un casque de réalité augmentée qui simule les zones cérébrales où loge le plaisir. Et pour une sexualité 2.0 à distance, il y a mieux encore : les sex-toys connectés à un port USB. Monsieur enfile sa gaine à pénis, pendant que Madame fait usage du godemiché. Les deux objets étant équipés de capteurs sensoriels, chaque partenaire ressent fidèlement les mouvements de l’autre, avec une retranscription précise de la vitesse, de la pression et de la température ; un érotisme des plus “branchés” pour vivre un rapport sexuel presque surréaliste, à des kilomètres l’un de l’autre !

Les love dolls avant… les Robots Dolls !

On connaissait les poupées gonflables pour détraqués frustrés, mais ces premiers modèles appartiendront bientôt au passé. Car déjà, la première love doll personnalisée, selon les besoins de l’acheteur (couleur des yeux, des cheveux, taille des seins, etc.) a débarqué sur le marché. Et elle ne fait qu’ouvrir la voie à d’autres prototypes plus perfectionnés et bénéficiant de la technologie numérique. En effet, coucher avec un robot sexuel ne fera plus partie du domaine de la science-fiction pour très longtemps. Au Japon, on a inventé un simulateur de french kiss et un robot muni d’une paire de fesses bioniques (sensibles aux caresses et aux fessées).

Dans une dizaine d’années, les Robot Dolls très réalistes auront une peau d’apparence humaine, seront capables de marcher, danser, tenir une conversation et répondre à toutes sortes d’envies lubriques. Et ces charmantes créatures du troisième type n’auront assurément jamais la migraine, elles ; n’est-ce pas messieurs ? “Bonsoir-je-peux-te-faire-une-gâterie ?”, dira Lili, votre androïde chérie, d’une douce voix saccadée !

L’ère post-viagra

Beaucoup d’hommes à l’érection flageolante ont vu leur vie sexuelle reprendre du poil de la bête grâce à la petite pilule bleue magique. Pourtant, mesdames à la libido fatiguée, les scientifiques ne vous oublient pas non plus. Ils travaillent sur des molécules agissant directement sur le cerveau, et non plus uniquement sur le flux sanguin comme pour le Viagra. Pour bénéficier de ces boosters du désir, on ne devrait plus patienter très longtemps. En effet, leur commercialisation est prévue d’ici deux ans. Problème : à l’heure du sexe virtuel, sera-t-il vraiment nécessaire d’améliorer le Schmilblick ?

Les plasties des parties intimes

La déferlante du “porno web” risque d’imprégner durablement l’imaginaire, et pas seulement celui des ados ! Or, en surfant sur des sites imposant des canons esthétiques bien particuliers, beaucoup ne résisteront plus aux sirènes de la chirurgie : allongement de pénis pour les hommes, nymphoplastie (chirurgie esthétique de la vulve) pour les femmes… Car le culte du jeunisme et de la performance sera, bien entendu, accentué par la concurrence des robots sexuels !

Les Google Glasses coquines

Vous avez envie de vous émoustiller un peu avec votre mec en regardant des films chauds cacao, ni vu ni connu ? Pas de souci, bientôt, vous aurez tout le loisir de chausser vos XXX Google Glasses en vous faisant des câlins “hot” tension ! .

Commentaires

Commentaire

loading...