A la une Sexo

15 raisons de remettre le couvert avec son ex (ou pas)

Écrit par Sabel Da Costa

Le rabibochage après rupture, certains le déconseillent, d’autres y voient une preuve d’amour. Difficile de trancher, il y a autant d’arguments d’un côté que de l’autre. à chacune de choisir son camp.
Il a laissé comme un vide…
Sa voix vous manque, ses fossettes, ses blagues déjantées, son odeur, sa pagaille, ses tricheries au scrabble. Aujourd’hui, vous vous contentez de ressasser tous ces souvenirs la mort dans l’âme. C’était mieux avant… Ok, on vous croit, à un détail près : l’ennui et la solitude n’ont pas leur pareil pour nous faire idéaliser certaines choses. C’était si parfait que ça entre vous ?

Avec lui, c’était toujours le pied
Ah, les plaisirs à deux ! G, H, I, J, K… Chouchou connaissait le moindre de vos points sur le bout des doigts. C’était la fête sous la couette pratiquement 7j/7. ça n’a plus vraiment été le cas depuis. Certes le sexe est le ciment du couple mais à l’heure où vous vous le dites, vérifiez dans quelle période de votre cycle vous vous trouvez. Les hormones peuvent parfois nous jouer des tours émotionnels insoupçonnés.

Ses défauts étaient gérables comparés à d’autres
Ni menteur, ni infidèle, ni violent. Dieu merci ! En fait, ce qui vous embêtait surtout chez lui, c’était cette manie qu’il avait de zapper les dates importantes et de ne pas descendre les poubelles en temps voulu. Quand on y pense, c’est trois fois rien. Sauf que trois fois rien plus trois fois rien, ça finit par faire quelque chose. êtes-vous prête à fermer les yeux ?

Il vous valorisait
Vous étiez sa princesse, sa muse, son nord, son midi et son minuit. Cette place centrale vous plaisait jusqu’à ce qu’elle vous paraisse suffocante, difficile à assumer et dangereusement accaparante. Rappelez-vous…

Vous avez rompu pour une broutille
Big boss vous saoulait, votre banquier aussi, la guerre en Syrie, le retour d’Ebola et c’est Julot qui s’est tout pris dans la figure un samedi après-midi. Motif de la rupture : barbe de trois jours, poêle mal rincée… Vous l’avez renvoyé chez lui non sans l’avoir dépouillé de ses CD et là vous regrettez. Fallait y penser avant ! Maintenant que c’est fait, essayez d’analyser votre attitude. Inconsciemment, un fait ou une situation vous ont donné envie de claquer la porte. Il y a de fortes chances que l’un ou l’autre soit encore d’actualité. Pesez bien le pour et le contre.

Ceux que vous avez rencontrés après lui vous ont ennuyée
Le nerd accro à son laptop, l’égocentré gâté par sa mère, le carriériste obsessionnel, le sportif compulsif, l’éternel ado. Tous ceux que vous avez rencardés après lui étaient d’un ennui mortel et d’une mesquinerie sans pareil. C’est soit de l’amour, soit de la mauvaise volonté. Mettez-y un peu du vôtre, ils ne peuvent pas tous être aussi horribles que vous le prétendez.

Il cuisinait hyper bien
Rentrer à la maison et trouver un bon petit plat mitonné avec amour, ça a son charme, surtout accompagné d’un délicieux dessert au chocolat. Il ne savait peut-être pas ranger, mais côté cuisine, il assurait grave ! Il assurait tellement que vous avez pris deux tours de taille en quatre mois. Le dilemme…

Avec lui, le déclic était automatique
Vous vous compreniez d’un simple regard, aviez le même sens de l’humeur, les mêmes aspirations. L’osmose quoi ! était-ce toujours le cas à la fin ? Parfois, il faut se rendre à l’évidence, certaines choses ne sont pas faites pour durer, quand bien même elles étaient merveilleuses au départ.

Il vous adorait même avec 3 kg de trop et dans votre pyjama raplapla
Cheveux en bataille, visage gras, tenue dépareillée. Quel que soit alpha, vous étiez toujours la plus belle et la plus désirable à ses yeux. Trop mignon ! Le problème, c’est que cette admiration inconditionnelle vous a conduit droit à la case “laisser-aller”. ça c’est moins mignon.

Il n’a pas d’histoire sérieuse pour le moment
Vous avez ratissé son mur Facebook et interrogé vos amis communs l’air de rien. Il n’est avec personne pour le moment, un peu comme vous. Un signe ? Oui et non. Il a peut-être envie de profiter de son célibat quelque temps avant de se remettre en selle. Inutile de le brusquer !

Votre petite voix intérieure vous dit que c’est lui
Dans le fond, vous sentez que c’est le bon même si ça fait six mois que vous ne vous êtes pas adressés la parole. Question : c’est la même petite voix qui vous pousse à acheter une énième paire d’escarpins alors que vos finances sont dans le rouge ? C’est bien d’écouter son instinct, mais restez objective tout de même.

La dernière fois que vous l’avez croisé, ça vous a fait quelque chose
Un peu comme un coup de poing dans le plexus solaire doublé d’un sifflement aux oreilles et de fourmillements dans les mains. Vous faites peut-être de l’hypertension. Plus sérieusement, c’est rare de ne rien ressentir en revoyant son ex, est-ce à dire que vous devez absolument retomber dans les bras l’un de l’autre ?

Vous êtes enfin décidée à faire des concessions
“Zéro compromis”. C’est ce qu’il vous a reproché en partant. Vous avez appris la leçon et aimeriez vous racheter. C’est tout à votre honneur de vouloir changer. Jusqu’à quel point seriez-vous prête à aller ?

Il est open pour remettre ça
Quelqu’un vous l’a dit comme dans la chanson de Carla Bruni. Il ne serait pas contre un deuxième essai, vous aussi d’ailleurs. Sauf que vous n’avez aucune certitude que ça va marcher ce coup-ci.

Vous n’avez pas fait le tour de la question
Ça ne peut pas se terminer de la sorte, vous avez encore trop de choses à vivre ensemble. Là, ce n’est pas votre petite voix intérieure qui parle mais bel et bien les faits : les sentiments sont toujours présents, il n’y a pas eu d’outrage insurmontable ou de crime impardonnable, juste une rupture sur un coup de tête. Ainsi soit-il, seulement gardez à l’esprit que le “réchauffage” n’aura pas forcément le même goût que le plat initial.

Vous n’avez pas fait le tour de la question
Ça ne peut pas se terminer de la sorte, vous avez encore trop de choses à vivre ensemble. Là, ce n’est pas votre petite voix intérieure qui parle mais bel et bien les faits : les sentiments sont toujours présents, il n’y a pas eu d’outrage insurmontable ou de crime impardonnable, juste une rupture sur un coup de tête. Ainsi soit-il, seulement gardez à l’esprit que le “réchauffage” n’aura pas forcément le même goût que le plat initial.

L’avis de Naima Bennani, coach de vie

Y a-t-il un bon moment pour “remettre le couvert” avec son ex ?
On peut envisager une reprise dès lors que les émotions négatives ont disparu car elles finissent toujours par prendre le dessus. Une fois que l’on a atteint cette phase, il est possible d’initier une discussion franche et une communication efficace pour réaligner l’unité du couple. Si la rancœur est présente d’un côté ou de l’autre, mieux vaut laisser couler et attendre le retour au calme.

à quoi faut-il s’attendre ?
Les attentes l’emportent toujours sur la volonté de changement et les résolutions pour mieux faire. Leurs énergies sont plus fortes que celles des mots prononcés. Mais si la crainte de la répétition d’anciens conflits pollue trop les attentes des partenaires, ils ressurgiront à coup sûr.

Qu’est-ce qu’on fait alors ?
Après la reprise, il sera judicieux d’instaurer une communication régulière pour évoluer et grandir ensemble. Elle devra se faire à différents niveaux. Le partage de ses ressentis et de ses émotions avec l’autre, sans peur du jugement et du rejet, est primordial. C’est ce qui favorise la résonnance des corps. L’amour peut ainsi grandir et le couple se reconstruire.

Hormis la violence, dans quels cas faut-il éviter la reprise avec son ex ?
S’il fait preuve d’un non-engagement catégorique ou se trouve dans un état de dépression grave, que les valeurs fondamentales ne sont plus partagées, en cas d’existence d’une double vie, d’inceste. Autrement, tout le reste est gérable et l’on peut parfois assister à la naissance d’un amour encore plus fort qu’au départ.

Commentaires

Commentaire