Santé

prévention cancers en avant toute !

Écrit par admin

Bien que l’apparition d’un cancer
soit souvent d’origine multifactorielle,
les recherches ont
permis d’identifier certains
liens de cause à effet précis.
Aujourd’hui, on estime que 30 à
40 % des cas seraient évitables
si chacun agit,…….

Le volet préventif en questions

Comment limiter les risquesde survenue des cancers ?

Bien que l’apparition d’un cancersoit souvent d’origine multifactorielle,les recherches ontpermis d’identifier certainsliens de cause à effet précis.Aujourd’hui, on estime que 30 à40 % des cas seraient évitablessi chacun agit, à son échelle, enmodifiant ses comportementsindividuels et en limitant l’impactdes facteurs prédisposants.

Quels sont les facteurs derisque les plus fréquemmentincriminés ?

Le tabac et l’alcool sont responsablesd’une majoritéde cancers, principalementceux concernant les voiesaérodigestives supérieures(bouche, pharynx, larynx,oesophage). Le risque augmenteavec la consommation,mais aussi la durée de l’addiction.Au rang des habitudesdangereuses, on rapporteégalement les conséquencesnéfastes d’une alimentationdéséquilibrée et non diversifiée,l’excès de poids, ainsi queles expositions anarchiquesaux U.V., responsables de mélanomeset carcinomes de lapeau. Par ailleurs, certains virusprésents dans l’organismeaugmenteraient le risque dedévelopper certains cancerscomme le papillomavirus (cancerdu col de l’utérus) ; l’hépatiteB et C (cancer du foie) ; levirus d’Epstein-Barr (cancersdu sang ou lymphomes)…

Quels sont les axesprioritaires de préventionqui se dégagent ?

Ne pas fumer. Eviter l’alcool.Manger équilibré et sain, enprivilégiant des aliments protecteurs(règle des cinq fruitset légumes par jour), tout enlimitant sa consommationde viande rouge, charcuterie,graisses d’origine animale,sel et produits qui en contiennent.Surveiller son poids, enabandonnant les aliments àforte densité calorique et àfaible apport nutritionnel.Pratiquer une activité physiquerégulière, à raison detrente minutes de marchepar jour, pour jouir d’un effetprotecteur sur le sein et lecolon. Se prémunir contre lesU.V. Se faire vacciner contrel’hépatite B et le papillomavirus(pour les jeunes fillesen début d’activité sexuelle).Utiliser le préservatif pourcontrecarrer la propagationdes maladies sexuellementtransmissibles. â—†

DU DÉPISTAGE PRÉCOCE…

Qu’il soit entrepris à titreindividuel ou organisé, dansle cadre d’une campagnenationale visant unepopulation ou un groupeidentifié, le dépistage apour objectif de détecterles lésions pré-cancéreuseset les cancers débutants. Ace titre, il s’inscrit dans unedémarche de préventionsecondaire, permettant detraiter à temps la maladie et/ou de limiter sa progression,tout en multipliant leschances de guérison et desurvie. Ainsi, pour le cancerdu sein, outre l’auto-palpationmanuelle régulière, unemammographie est indiquée,tous les deux ans, lorsqu’ona dépassé la cinquantaine.Le cancer du col de l’utérusest dépisté en procédantà un frottis cervical chez lafemme en activité génitale(vingt-cinq ans et plus)tous les deux ans ; sachantque les deux premiersexamens sont réalisés à unan d’intervalle. Concernantle cancer colo-rectal, untest de recherche de sangdans les selles doit être misen oeuvre tous les deux ans,à partir de cinquante ans. Ettout grain de beauté suspectqui présente un changementd’aspect dans sa forme,couleur, taille ou épaisseurdoit systématiquementamener à consulter ledermatologue, même chezune personne de vingtans ! Par ailleurs, devant lerisque élevé de certainspatients de développerun type donné de cancers(génétique, hygiène de vie,infection virale, expositionprofessionnelle…), lafréquence des examensde dépistage estgénéralement augmentée

Commentaires

Commentaire

loading...