Psycho

Courrier psy

Écrit par admin

Vous avez un problème, une question à propos de votre vie de
couple, de l’éducation de vos enfants ? Vous souhaitez tout
simplement nous confier vos états d’âme ? FDM est à votre écoute.

FAMILLE
Jamais sans ma soeur !
J’ai une soeur jumelle, aucune de nous n’est mariée et jusqu’à présent, nous étions inséparables. Elle est ma confidente, mon âme soeur… Elle a depuis quelque temps emménagé dans une autre ville pour des raisons professionnelles,  loin de moi. Je me sens seule au monde, sans protection. Je sais très bien que cela devait arriver un jour ou l’autre, pour que chacune fasse son propre chemin ou parce que la mort nous séparerait… Comment puis-je surmonter son absence ? Zineb, 27 ans, Fès.

â–  Beaucoup de jumeaux vivent ce sentiment d’abandon quand la vie, un jour ou l’autre, les sépare. Ils ont tout vécu à deux depuis leur évolution dans l’utérus de leur maman… Le plus “bizarre” est que leur entourage encourage cette relation fusionnelle. Pourtant, ce sont deux âmes différentes, avec deux coeurs bien distincts et deux esprits pouvant être développés et renforcés dans l’indépendance et la différence, tout simplement comme un frère et une soeur…  Prenez-en conscience, parlez-en à votre soeur qui, contrairement à vous, a pu trouver la force en elle d’utiliser les bons outils relationnels et de construire sa propre vie, loin de vous. Elle vous donnera sûrement de bons conseils, vous vous soutiendrez ainsi mutuellement jusqu’à ce que vous rencontriez une nouvelle amie, un prétendant dont vous tomberez amoureuse, un travail qui vous passionnera… Bref, il faut que vous appreniez à donner “un nouveau sens” à votre vie, tout en trouvant votre équilibre.

SEXE
Mariée et vierge
Je suis mariée depuis un mois mais je suis toujours vierge. Au moment du passage à l’acte, je panique et la seule image de mon mari excité me fait peur. Quand il me dit “viens”, ou “tourne-toi”, ça me terrorise. Pourtant, tout se passe bien pendant les préliminaires. Mon gynécologue, à qui je me confie, m’a donné un ustensile en métal  dont j’ai réglé le diamètre et je suis arrivée à le faire pénétrer dans mon vagin sans problème. Dernièrement, il m’a conseillé de prendre un somnifère pour que mon mari puisse avoir un rapport sexuel avec moi. Il m’a dit qu’il l’avait déjà prescrit à une autre patiente qui n’arrivait pas avoir de rapports pendant plus d’un an et qui, grâce à ce médicament, est aujourd’hui enceinte. Je suis un peu perdue. Pouvez-vous m’aider ? Hasna, 26 ans, Casablanca.

â–  Vous souffrez “d’un vaginisme primaire”. Cela se traite parfaitement et surtout pas en insérant des ustensiles dans votre vagin… Vous avez “une peur phobique” de la pénétration et finissez par développer une idée fixe, même si au fond de vous, vous savez qu’elle est irréaliste : si votre mari vous pénètre, vous allez avoir très mal et saigner… Nous ne sommes pas qu’un corps, l’équilibre se trouve à mi-chemin entre le coeur et l’esprit. Pour dépasser votre peur, il vous faudra donc mieux vous connaître physiquement, maîtriser votre corps et bien sûr, vous ouvrir à votre sensualité, au plaisir et à la vie. Surtout, ne prenez pas un “sédatif” ! Le plaisir d’une union sexuelle est l’échange sensuel et amoureux. Si vous devez à chaque fois vous abrutir pour vous unir à votre mari, vous vous positionnez automatiquement en tant “qu’objet sexuel”… Faites attention à ne pas tomber dans ce piège Hasna !

Commentaires

Commentaire