A la une News beauté

Parfum : partitions au féminin

Écrit par Dina Khalil

Lorsque l’on pense aux grands noms de la parfumerie, ce sont plutôt des hommes qui nous viennent à l’esprit. Mais il y a de plus en plus de nez féminins qui se distinguent dans cet univers. Lumière sur des créatrices de parfums talentueuses qui ont le sens de la formule.

Germaine Cellier

Germaine Cellier est passionnée par les fleurs dès son enfance. C’est ce qui l’a conduite à faire des études de chimie et devenir créatrice de parfums. Elle a ensuite été à l’origine d’une dizaine de parfums entrés dans la légende. Son premier succès, “Bandit”, créé pour le couturier Robert Piguet en 1944, est un cuiré sauvage éclairé de violette. En 1946, elle commence sa collaboration pour Pierre Balmain qui vient alors d’ouvrir sa maison de couture. Elle compose “Élysées 64-83” en 1946, “Vent vert” en 1947, “Jolie Madame” en 1949, puis le célèbre “Fracas” pour Roger Piguet, qui l’a rendue célèbre aux États-Unis. Sa notoriété restera cependant confidentielle en France.

Un de ses parfums signature : “Fracas” pour Roger Piguet

Très en vogue dans le passé et grand classique de la parfumerie, ce parfum créé en 1948 évoque le glamour hollywoodien des années 40. Nombre de stars et d’actrices l’avaient d’ailleurs adopté.

Sa signature : une tubéreuse sophistiquée et provocante accompagnée d’un cortège de notes fusantes fruitées et boisées.

Anne Flipo

À l’image des jus emblématiques qui l’ont fascinée dans sa jeunesse, Anne Flipo veut que chacun de ses parfums soit mémorable. Puisant son inspiration dans ses souvenirs d’enfance ou dans les évènements particuliers qui ont marqué sa vie, Anne Flipo se sert du parfum pour exprimer les multiples aspects de sa personnalité. Chacun de ses nectars se compose de multiples facettes, se révélant parfois romantique, séducteur ou affirmé.

Aujourd’hui, la collection de parfums élaborés par Anne Flipo est immense et compte de nombreux succès comme “Sweet” de Lolita Lempicka, “Invictus” ou “Lady Million” de Paco Rabanne, “Manifesto” ou “La Nuit de l’Homme” d’Yves Saint Laurent, “Jeanne” de Lanvin, “Soleil” de Rochas, “Miss Boucheron” de la maison éponyme et son dernier best-seller, “La Vie est Belle” de Lancôme.

Un de ses parfums signature : “La Vie Est Belle” pour Lancôme

Cet opus olfactif de la famille des “Iris Gourmand” est, depuis son lancement, dans le top 5 des parfums les plus vendus dans le monde. Créé par le trio de parfumeur Olivier Polge, Dominique Ropion et Anne Flipo, le jus décline l’iris dans toute sa noblesse, dont la Florence Iris Pallida, l’un des ingrédients les plus rares et les plus prestigieux en parfumerie de luxe.

Calice Becker

Signature incontournable de la parfumerie contemporaine, Calice Becker est capable de créer des best-sellers comme des fragrances de niche : “J’adore” de Dior, c’est elle, “Intoxicated” de Kilian, aussi. Française d’origine, elle vit et travaille à New York depuis dix-huit ans. De sa vocation à devenir médecin, Calice Becker a gardé une volonté à offrir du bien-être. Inspirée par de nombreux artistes, elle puise dans la peinture, la musique ou même dans la pâtisserie et la sommellerie. Son style se transforme au gré de ses rencontres mais garde sa signature olfactive : les notes de bigaradier.

Un de ses parfums signature : “J’adore” pour Dior

Subtil mélange entre fraîcheur et sensualité, “J’adore” de Dior met le luxe et la féminité en flacon. Considéré à sa sortie, et encore aujourd’hui, comme la quintessence de la maison Dior, ce parfum a mis au goût du jour un genre olfactif à part entière : le floral fruité.

Annick Menardo

Née à Cannes, Annick Menardo, qui voulait au départ devenir psychiatre, s’est prise de passion pour l’univers de la parfumerie après avoir étudié la médecine, puis la biochimie et la chimie. Diplômée de l’ISIPCA (Institut supérieur de l’industrie du parfum, de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire), elle rejoint le groupe Créations Aromatiques où elle a pour mentor le parfumeur Michel Almairac. En 1991, elle entre chez Firmenich où elle crée son premier grand succès, “Roma Uomo” de Laura Biagiotti, avant d’imaginer les grands parfums que seront “Acqua di Giò”, “Lolita Lempicka”, “Hypnôse”, “Hypnotic Poison”, “Bulgari Black” ou “Rose Oud, Secrets D’Essences”.

De nature passionnée, Annick Menardo tire son inspiration de tout ce qui l’entoure. Ses créations sont une porte entrouverte sur sa perception du monde, sa générosité et sa spontanéité naturelles.

Un de ses parfums signature : “Lolita Lempicka” pour Lolita Lempicka.

Un nectar enivrant de fleur de réglisse, alliance d’un accord réglisse et d’un habillage fleuri-oriental-gourmand.

Mathilde Laurent

Diplômée de l’ISIPCA,  elle fait ses classes quelques mois plus tard au sein de la maison Guerlain après une rencontre avec Jean-Paul Guerlain. La collaboration va durer onze ans et donner naissance à de belles  créations comme : “Allegoria Herba Fresca”, “Pamplelune” ou encore “Shalimar Eau légère”.

Nez de Cartier depuis 2005, d’abord en charge des commandes spéciales de la maison de luxe, elle est aujourd’hui à la tête de la direction parfumerie du grand joaillier qu’elle oriente vers une parfumerie narrative et poétique. Cartier lui doit pas moins de quatorze parfums : des masculins, “Déclaration d’un soir” et “Envol”, des féminins comme “Baiser volé”, “La Panthère” et “Eau de Cartier”. “Les Heures de Parfum”, une collection composée de treize sillages très privés, lui ont valu d’être saluée et récompensée par l’élite de la profession dans le cadre de la Fragrance Foundation France en 2010 (French FIFI Awards) pour son parfum “la Treizième Heure”. Ce dernier a obtenu deux prix prestigieux : le prix des parfumeurs créateurs et le prix des spécialistes, Mathilde Laurent inscrit la Maison Cartier dans la Haute Parfumerie.

Un de ses parfums signature : “La Panthère” pour Cartier.

Un floral-fauve né de la rencontre d’un gardénia éclatant et délicat avec les notes sensuelles du musc. Une fragrance féline, habillée d’un pelage floral musqué de toute beauté.

Commentaires

Commentaire