A la une News beauté

Kaoutar Boudarraja signe une nouvelle collaboration avec Elsève

Écrit par Khadija Alaoui

Belle, entière, féminine et féministe, Kaoutar Boudarraja, KAO pour les intimes, est sublime à chacune de ses apparitions. KAO collabore pour la seconde fois avec Elsève et nous en met plein la vue avec ses beaux cheveux noirs bouclés.

Vous collaborez pour la seconde fois avec L’Oréal pour sa marque Elsève. Que pourriez-vous nous dire sur cette collaboration et sur cette ligne capillaire ?

Je suis fière de collaborer avec L’Oréal, car c’est une marque qui respecte notre identité, la nature des cheveux de la Marocaine, son état d’esprit et son envie de garder des cheveux naturels ou d’opter pour une coiffure lisse. L’approche adoptée par la marque s’inscrit dans la proximité et la réalité. Elle ne cherche pas à transformer la femme, mais à lui apporter des solutions pour être bien dans sa peau. Son message qui s’adresse à toutes les femmes dit en substance : “reste comme tu es, et on va t’aider à être meilleure.” Cette approche me touche beaucoup.

La ligne capillaire Elsève est composée de 5 types de shampooings et de soins qui conviennent parfaitement à la nature de mes cheveux et aux périodes de ma vie. Par exemple, quand j’étais enceinte, j’utilisais le shampooing à l’argile, car mes cheveux étaient devenus gras à cause des hormones. Après l’accouchement, et du fait que je commençais à perdre des cheveux, j’ai basculé vers un autre type de shampooing… En fait, c’est une gamme qui est adaptée à tous les types de cheveux, qu’ils soient colorés, dévitalisés et manquant de peps, aux cheveux ternes… La gamme comprend des shampooings, des après-shampooings et des huiles.

Quel est votre sentiment quand une grande marque de cosmétiques comme L’Oréal fait appel à vous ?

Je suis d’autant plus émue qu’il s’agit de L’Oréal. Cette marque ne cherche pas à transformer la femme, car elle voit au-delà de l’aspect physique. Cela me touche énormément qu’on m’ait choisie, qu’on ait opté pour une rebelle, une femme qui n’a pas la langue dans sa poche pour une opération digitale de cette envergure. J’apprécie beaucoup le côté smart de la marque, son respect profond pour la femme, pour la diversité. J’aime aussi l’approche privilégiée par L’Oréal qui veut repositionner la femme et non pas l’enfermer dans des cases… C’est cet engagement qui me plaît.

Les jeunes filles d’aujourd’hui sont fascinées par les blogueuses. Vous qui êtes inspirante, n’êtes-vous prête à incarner un modèle fort pour les petites filles ?

Je pense qu’on n’a pas besoin d’avoir un modèle fort. Il suffit de piocher dans ces figures féminines qui ont marqué l’histoire, de prendre un petit bout de la vie de celle-ci ou de cet autre pour s’en inspirer… Je crois que selon la période qu’on traverse dans sa vie, une femme peut être inspirante aujourd’hui, et l’être moins l’année d’après… Cette espèce de fascination qu’ont les filles pour ces blogueuses qui scénarisent leur vie sur les réseaux sociaux doit s’arrêter. Je pense sincèrement que les parents ont réellement un rôle à jouer, pour contrecarrer ce vide abyssal dans lequel nous baignons… Quel est l’apport de ces femmes dans la vie des jeunes filles ? Rien, si ce n’est de la poudre aux yeux… 

Commentaires

Commentaire