Must see

Horizons et intimités

Écrit par Myriam Nedjari

Pour sa seconde exposition, Dar El Kitab, havre de paix dédié à la rêverie situé au cœur du quartier du Habous à Casablanca, accueille le couple Elena Prentice et Gustave de Staël, deux Tangérois d’adoption dont l’existence est rythmée par l’art et la création. Poétiquement artistique !

Au-delà des merveilles qui y sont exposées, Dar El Kitab est elle-même une œuvre d’art à part entière, l’un des fleurons de l’architecture néo-mauresque de la ville blanche.

Fondée en 1948, elle se veut être un laboratoire de réflexion entre le livre et l’art et abrite ainsi une maison d’édition, une librairie et un espace d’art sur deux étages. Et c’est de ce dernier dont il est ici question.

C’est en effet dans un décor épuré et pittoresque que les Casablancais auront désormais l’honneur et le privilège de découvrir les œuvres de deux artistes venus d’ailleurs, dont l’amour commun pour l’art a fait d’eux un couple au sens premier du terme.

Elle, c’est Elena Prentice, née à Boston, qui expose depuis les années 80 aux états-Unis, en France ou encore au Maroc. Installée à Tanger depuis 2003, elle est désormais une des figures emblématiques du monde de l’art de la ville du détroit, notamment après y avoir dirigé le musée “Talim”.

Lui, c’est Gustave de Staël, ancien directeur des Instituts Français du nord du Maroc et fils du célèbre artiste Nicolas de Staël, dont il héritera du savoir-faire unique malgré sa disparition survenue beaucoup trop tôt.

Peintre et graveur reconnu entre autres pour ses monotypes, dans lesquels les traits et les formes se dressent et s’imbriquent pour composer des paysages urbains et marins inspirés de ses divers voyages, il questionne à son tour le trait et les couleurs.

C’est dans les années 2000 que les chemins de ces deux activistes chevronnés en matière de culture se croisent à Tanger, pour ne faire plus qu’un. Ces amoureux fascinés, chacun à sa manière, par la beauté de la nature qui se pose et s’impose comme une évidence à leur regard, dévoilent pour la première fois leurs œuvres aux Casablancais.

Une exposition qui ressemble à un écrin de poésie, une douce parenthèse agréable et nécessaire au cœur de la capitale économique.

Espace culturel Dar El Kitab
1, av. Impériale, place de la Mosquée, quartier Habous, Casablanca. Tél. : 05.22.30.24.89
Du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 15h à 19h
Jusqu’au 3 février

 

Commentaires

Commentaire

loading...