fil info La minute coaching

Des clés pour dépasser le burn out 

Écrit par FDM

Le burn out a été souvent associé à l’épuisement professionnel. Aujourd’hui, on s’aperçoit de plus en plus que notre mode de fonctionnement dans notre vie privée peut en être également la cause. Cette sensation d’épuisement se manifeste généralement par une rupture brutale chez la personne à l’image d’une batterie qui se vide d’un seul coup.

Sanaa Sekkat,coach en développement personnel

Le burn out se manifeste par une fatigue constante, une perte de plaisir, une perte de désir, une baisse d’énergie, un manque de motivation, un accroissement de l’anxiété pouvant conduire à des crises d’angoisse. D’une part, on n’a plus d’énergie pour faire face au quotidien et d’autre part, ce qu’on vit est source d’angoisse et d’émotions négatives permanentes. Ces sensations peuvent engendrer de graves conséquences sur la santé morale et physique si elles ne sont pas prises en charge efficacement. Car vivre avec ce calvaire peut consumer la personne à petit feu. Ce n’est pas une vie. Les hindous appellent le burn out : la petite mort !

Aux origines du burn out 

Le burn out est un mal qui touche près d’une personne sur trois. Les personnes qui traversent une période d’épuisement sont en situation de stress chronique causé par un facteur de vulnérabilité. La grande majorité a une charge de travail ou de responsabilité élevée, à laquelle s’ajoutent d’autres sources de tension comme le manque d’autonomie et d’implication dans les prises de décisions, le manque de reconnaissance par rapport aux efforts fournis, un faible soutien social, le manque de vision, etc.

Outre ces facteurs, des particularités individuelles entrent en jeu et favorisent cet état de stress. On remarque souvent que ces personnes sont incapables de prioriser leurs actions quotidiennes “urgentes et importantes”, de trouver l’équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle ou de déléguer. Ces personnes ont également de lourdes responsabilités familiales, vivent dans la solitude, cherchent toujours la perfection ce qui engendre en eux un sentiment de “noyade” progressive et de fatigue chronique.

Aussi, il semblerait que la faible estime de soi soit un facteur déterminant puisque ces personnes n’osent jamais dire non au détriment de leur volonté profonde. À cause de ces sources multifactorielles, naît un déséquilibre entre la pression subie et les ressources intérieures et extérieures dont on dispose pour l’affronter, d’où le burn out.

À ce stade, une pause s’impose d’urgence pour se poser les bonnes questions et rebondir !

Bien que cette situation soit extrêmement perturbante, des solutions existent pour s’en sortir.

La prise en charge du burn out

Dans le cadre de mes accompagnements, j’entends souevnt des phrases de type “depuis mon burn out, j’ai perdu mon boulot et je suis angoissée à l’idée de passer un entretien”, “j’ai failli perdre mon mari”, “avant j’étais active je faisais du sport, maintenant je ne fais plus rien”, “je me sens triste et j’ai beaucoup de mal à m’en remettre”… En fait, le plus important, ce n’est pas ce qui a provoqué l’état de burn out mais ce qu’il a généré en termes de dérèglement au niveau neurologique et émotionnel.

Il existe plusieurs techniques pour accompagner les personnes souffrant de burn out comme la relaxation, l’hypnose, les outils de gestion émotionnelle ou énergétique. Ces techniques favorisent la transformation émotionnelle et permettent aux personnes d’augmenter le niveau de connaissance et de conscience afin de mettre en place des outils de changement durable.

Grâce aux neurosciences et aux dernières recherches sur le cerveau, nous pouvons aujourd’hui comprendre son fonctionnement de manière spécifique pendant ces moments de stress extrême et de burn out afin de bâtir de nouvelles règles et de nouvelles logiques. Et c’est ainsi que des milliers de personnes de par le monde commencent à mettre en place de nouvelles habitudes et façons de faire pour sortir de leur plus grande difficulté de vie.

Le chemin n’est pas facile !  Il est engageant !

Quelques pistes pour sortir de ce calvaire 

Le burn out est une étape précédée par un stress permanent et l’être humain a l’art et la manière de se tuer lui-même. Lorsqu’un animal a peur de se faire manger, il fuit et se cache. Une fois à l’abri, il passe à autre chose, il ne stresse plus. Peut-être sait-il que cet état est mauvais pour lui ?

L’être humain utilise malheureusement très mal son intelligence. Il est capable de générer son stress et de le maintenir pendant une journée, une semaine, une année et parfois même pendant toute une vie. C’est ainsi que nous détruisons notre système nerveux central et qu’on tombe dans le burn out et/ou les maladies graves.

Certaines personnes restent stressées toute leur vie parce qu’elles sont dans le déni ou l’ignorance de leur état. Et un jour une rupture brutale se produit conduisant au burn out et cela les détruit.

Pour éviter “cette petite mort” comme disent les hindous, il faudra commencer par :

1. Abandonner la culpabilité automatique en se victimisant en permanence : “c’est dur”, “je n’ai pas de chance”… et prendre plutôt de la perspective pour avoir une vie équilibrée et ajuster son attitude face aux tracas de la vie en mettant en place des ACTIONS.

2. Se détacher de la sensation d’être 100% parfait : “voir des amis parfaits”, avoir des projets parfaits, etc.” La recherche de la perfection envers soi ou envers les autres est un leurre : elle n’existe pas.

3. Arrêter de se mettre la pression sur les impératifs des autres car leurs projets ne sont pas les vôtres. Planifier, déléguer et responsabiliser, c’est ce qui vous permettra de ne pas prendre le stress des autres.

4. Développer son amour de soi et savoir dire non plus souvent, car quand vous dites non aux autres, c’est à vous que vous dites oui. Dites oui à ce qui est important pour vous en tenant compte de vos besoins personnels et professionnels.

5. Éteignez votre téléphone plus souvent pour éviter d’être sollicité en permanence.

6. Se rappeler de ses dépassements antérieurs et conscientisez le nombre de fois où vous avez réussi à dépasser des moments difficiles et à vous en sortir.

7. Trouvez votre équilibre et votre rythme dans tous les domaines ; apprenez à accorder le temps nécessaire aux choses importantes pour vous et à répartir votre énergie en allant vers la voie du milieu.

8. Identifiez ce qui vous donne du plaisir et de la satisfaction et en faire souvent pour vous réconforter et récupérer après une journée ou une semaine chargée.

Le stress est un stimulateur de grandeur et les périodes de stress ne sont que des signaux de croissance car on peut grandir même à travers l’adversité… si on l’utilise correctement !

Sachez que dès que vous passerez à un niveau supérieur grâce à votre engagement, vous allez changer la nature même de ce que vous êtes ! 

PAR Sanaa Sekkat – coach en développement personnel et hypnothérapeute

Commentaires

Commentaire