A la une Make-up

Les ingrédients à éviter dans nos cosmétiques

Écrit par FDM

Les produits de beauté contiennent souvent des substances douteuses qui peuvent provoquer irritations, allergies et dans certain cas des dérèglements hormonaux ou neurologiques voire même des cancers. Voici une petite liste des produits à éviter lors de votre shopping beauté.

– Sodium Laureth Sulfate

Le Sodium Laureth Sulfate (SLS) est un ingrédient utilisé comme détergent et comme agent moussant. Il est présent dans les shampooings et les nettoyants pour le visage mais attention, il est très nocif. Le SLS est un irritant cutané de référence qui déshydrate la peau en provoquant une surproduction de sébum. Utilisé au quotidien, il favorise l’apparition de points noirs. Sur les cheveux, il favorise les pointes sèches et cassantes et à la longue la chute des cheveux.

– Parabènes

Les parabènes ou paraoxybenzoates sont une famille de conservateurs très fréquemment présents dans les produits cosmétiques industriels.  Ils sont utilisés pour prévenir l’apparition des bactéries ou des champignons dans les produits de beauté. Bien que très répandus, ils ont une mauvaise réputation. Selon certaines études, les parabènes pourraient imiter les œstrogènes provoquant une accélération de l’apparition de cancers chez la femme.  Certains parabènes seraient plus nocifs que d’autres et donc à éviter absolument.

– Les huiles minérales

Une huile minérale est un mélange issu de la distillation du pétrole ou d’un de ses dérivés. Sans aucune valeur ajoutée pour la peau, elles donnent l’impression de l’hydrater mais créent en fait un film occlusif sur la peau qui va limiter les pertes naturelles en eau et la garder artificiellement hydratée. Comment les repérer ? Elles sont souvent listées sous les noms suivants : Paraffinum Liquidum, Petrolatum, Cera Microcristallina, Ozokerite, Ceresin, Mineral oil ey et tous les mots contenant « methicone » ou « siloxane ».

– Sels d’aluminium

Les sels d’aluminium sont des anti-transpirants très efficaces. Ils réduisent la sécrétion de sueur en diminuant le diamètre des pores de la peau. Mais ils sont suspectés de favoriser des cancers, en particulier du sein, après avoir traversé la barrière cutanée. Depuis quelques années, les déodorants bios ou sans aluminium sont devenus très populaires. Une très bonne nouvelle, mesdames !

Commentaires

Commentaire