Livres

Dos de femme, dos de mulet – Les oubliées du Maroc profond


ournaliste de profession, Hicham Houdaïfa décrit dans son premier livre le quotidien des femmes dans différentes régions du Maroc, et même au-delà de nos frontières. Une réalité criante qui nous émeut, nous bouleverse et nous amène à réfléchir.

Que ce soit à Mibladen, Ksar Sountate, Berkane, El Kelaâ des Sraghna, dans les villages du Moyen et Haut Atlas ou encore dans les pays du Golfe, l’auteur restitue fidèlement les témoignages de ces femmes, les injustices, les discriminations, l’exploitation économique et sexuelle dont elles sont victimes et surtout, l’indifférence dans laquelle elles vivent. “Si je me suis concentré sur le milieu rural, en particulier sur les régions montagneuses de l’Atlas et sur les petites villes, c’est parce que la fragilité des femmes m’y a paru plus marquée, plus terrible qu’ailleurs.

En 2015, dans différents coins de ce pays, une fille qui n’est pas mariée à dix-huit ans est encore considérée comme une ratée sans avenir… Dans les bourgades du Moyen et du Haut Atlas, pères, mères, autorités locales et juges continuent à marier des filles, âgées de treize, quatorze ans, selon la coutume ou par contrat… Dans les mines de Mibladen, mais aussi dans les vergers de clémentines de l’Oriental, les ouvrières saisonnières ont des conditions de vie dramatiques”, explique l’auteur.

Cofondateur, avec la journaliste Kenza Sefrioui, d’une maison d’édition spécialisée dans l’essai journalistique, “En toutes lettres”, Hicham Houdaïfa est également directeur de publication de la collection “Enquêtes”, dédiée au journalisme d’investigation et à l’écoute de notre société, et collabore régulièrement à l’hebdomadaire La Vie économique.

De Hicham Houdaïfa aux éditions En toutes lettres – Collection Enquêtes

Commentaires

Commentaire

loading...