Interview

Rachid El Idrissi Gentleman cabochard

Écrit par Sabel Da Costa

Qui a dit qu’il n’y avait plus d’hommes sympas et dispos sur le marché ? Chaque mois, on vous en propose un sous un angle décalé et on vous laisse ensuite décider de son sort. Coup de cœur ou coup de gueule ?

Si vous ne l’avez pas vu sur Al Aoula où il anime plusieurs émissions, vous l’avez sûrement entendu sur Radio Aswat dans Maak Rachid et Sbah Jdid mâa Rachid, qu’il produit également. Fan d’audiovisuel depuis maintenant 16 ans, ce gars-là sait se renouveler et catcher la sympathie du public. Humainement, on a affaire à un bon vivant, généreux de sa personne et de sa cuisine. Pour info, il prépare la meilleure ratatouille et le meilleur tajine au poulet de Casablanca. On dit ça, on dit rien mais c’est très pratique en hiver…

La façade

Au premier contact, on le trouve soit hyper sympa soit hyper gonflé. Pas de juste milieu ! Cela dit, les gens du second groupe finissent assez vite par changer d’avis.

Intra muros

Très protecteur. Il a un côté grand frère avec ses proches. Le genre d’ami qu’on peut appeler à 3 heures du matin pour “porter le cadavre”. En contrepartie, il est plutôt possessif avec ceux qu’il aime.

La femme idéale

Selon lui, il n’y en a pas, tout est question de timing. En revanche, il a un faible pour les gentilles fluettes. “Nous vivons une ère où hommes et femmes se craignent et s’agressent constamment.” Un mot d’ordre : la douceur. Soyez agréables, parlez bien, ne le rabaissez pas. Pas compliqué.

Son rapport à l’argent

Mauvais. “Je suis un panier percé qui aime faire plaisir aux autres. Alors pour l’épargne, vous pouvez repasser.”

Où est-ce qu’on peut le trouver ?

Sur Aswat de 6 heures à 9 heures du matin, au Chester’s, au Trica ou à la Bodéga. Tout dépend du “mood” et du monde autour.

Comment l’aborder ?

Par un sourire déjà et si le courant passe bien, il fera le reste. Petit conseil : il est très sensible à l’humour et à un beau brin de causette.

Le tue l’amour pour lui

Les odeurs corporelles. Il y a aussi les parfums trop capiteux qui mettent deux heures avant de se dissiper.

Son pire défaut

Il est un peu flemmard sur les bords. Mais bon, il sait quand même où mettre ses chaussettes sales.

Son dada

La guitare, il en a acheté une récemment, histoire de peaufiner sa technique. Quand il ne “gratte” pas, il conduit sur plusieurs kilomètres, ça le détend.

Il ne drague pas, il…

Séduit gentiment, sans prise de tête. Si vous lui plaisez, il vous le fera savoir. Autre chose, quand il s’engage, il se marie. Vous êtes prévenues ! 

Du tac au tac

Vos dernières larmichettes devant le petit écran ?

C’était il y a deux jours. Je n’ai plus le titre en tête mais il y avait cette scène très tendre entre un père et sa fille. J’adore la mienne, donc forcément, ça m’a ému.

Comment vous vous voyez dans cinq ans ?

J’aimerais obtenir le meilleur taux d’audience nationale en matinée, devenir producteur, me lancer dans le digital (depuis le temps que j’y pense) et avoir assez de ressources pour que tous mes proches puissent en profiter.

Le super pouvoir que vous auriez aimé avoir ?

Le don de téléportation pour aller où bon me semble et changer d’air quand je ne suis pas en paix.

Intelligence ou bonheur, vous choisissez quoi ?

Bonheur, à trop cogiter, on finit par passer à côté des choses importantes.

Vous grossissez d’où ?

Du ventre et je déteste ça. Dès que c’est le cas, je me mets au régime sec en ne prenant plus qu’un repas par jour.

L’héroïne de fiction qui vous fait craquer ?

Lara Croft. J’ai un faible pour les aventurières.

Si vous ne deviez manger qu’un seul plat pour le restant de vos jours ?

Je dirais la mrosia.

Votre réplique culte pour emballer les cœurs ?

Aucune. Je n’ai jamais adhéré à ce genre de choses. En revanche, quand je suis intéressé, je deviens très communicatif. υ

Commentaires

Commentaire