A la une Interview

Myriam Bouafi : “Caftan”, un vrai tremplin

Écrit par Anas Yassine

Après un passage réussi à Caftan en tant que Jeune Talent en 2015, Myriam Bouafi est, depuis, une figure incontournable de la mise en valeur de cet habit traditionnel. Elle nous dit tout sur ses réinterprétations du Caftan, ses sources d’inspiration, ses rêves et ses projets.

Après des études de droit, vous avez choisi de devenir styliste. Qu’est-ce qui vous a poussé à changer de voie ?

Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’avais décidé de poursuivre la lignée familiale en faisant des études de droit. Mais je me suis vite rendue compte que ce chemin ne me convenait pas et ne laissait pas mon esprit artistique s’exprimer. J’ai alors suivi des formations à Paris pour enrichir mon travail de techniques nouvelles. C’est une voie qui correspond plus à ma personnalité.

Quels ont été les moments forts dans votre parcours de styliste ?

Je me souviendrai toujours de ma première collection. Tout allait se jouer après mon premier défilé et j’avais une grande appréhension. J’avais créé des caftans à mon image, des caftans que j’aurai pu porter pour toutes les occasions. J’en garde un très bon souvenir, car sans cette première collection, je n’en serai pas là aujourd’hui.

Quel regard jetez-vous sur votre parcours ? Pensez-vous avoir réussi à concrétiser vos rêves ?

Cela fait 8 ans que je suis dans le métier et je peux dire que j’ai réalisé mon rêve à 100%. Lorsque je vois une mariée ou une cliente émue lors de ses essayages et se sentant sublime dans son caftan, cela me conforte dans le choix que j’ai fait de poursuivre dans cette voie.

Vous avez participé en 2015 à Caftan en tant que Jeune Talent. Comment avez vous vécu cette première expérience ?

C’était une expérience et un souvenir inoubliable ! La préparation de la collection était très intense, Caftan est une institution et je voulais être à la hauteur. C’était un vrai honneur de participer à ce défilé prestigieux. En tant que jeune créatrice, Caftan a été un vrai tremplin.

Votre talent s’est confirmé au cours des dernières éditions de Caftan, mais est-il facile de se renouveler à chaque fois ?

Par moment, il est dur de trouver de l’inspiration, mais j’essaye de sortir à chaque collection de ma zone de confort en utilisant de nouveaux tissus, en essayant de nouvelles méthodes de broderies ou des associations de matières différentes. Se renouveler en gardant le même univers n’est pas simple, mais c’est un très beau challenge !

Comment naît l’idée d’un nouveau modèle ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

Tout dépend du tissu choisi et tout peut être source d’inspiration : cela peut aller d’un motif qu’on a retenu d’un papier peint, d’un coussin ou d’une pièce de musée, que je reproduis à ma guise. Je suis également de très près les podiums étrangers et les Fashion week. Certains stylistes sont de vraies sources d’inspirations ! Enfin, je prends beaucoup de temps et de plaisir à choisir mes tissus qui sont, en quelque sorte, la toile sur laquelle je vais peindre.

Quels sont vos tissus de prédilection et couleurs préférées ?

Je travaille sur des tissus, de préférence, unis et des matières fluides comme le drap et le crêpe de soie pour mieux m’exprimer et donner libre cours à mon imagination. Pour les mariées, j’utilise le satin duchesse car son “tomber” est majestueux.

Le Caftan est sujet à différentes réinterprétations, parfois

avant-gardistes. Comment jugez-vous cette évolution ?

Je trouve cela très positif ! Le caftan a sans cesse évolué, tout en gardant une identité propre. Chaque styliste réinterprète le caftan à sa façon et c’est ce qui permet de rendre hommage à cet habit de fête. Je trouve enrichissant que les stylistes laissent place à leur créativité et que chacun ait son propre cachet mais tout en respectant les codes du caftan marocain.

Quels devraient être, à votre avis, les attributs indémodables du Caftan et ses codes inaltérables ? Quelle serait alors votre vision du Caftan en 2018 ?

Le caftan représente l’élégance de la femme marocaine. C’est un habit traditionnel, chic et intemporel d’une beauté déconcertante. Il faut veiller à garder sa touche classique sans trop le dénaturer. Pour moi, la coupe est fondamentale.

Pourriez-vous nous parler de la collection que vous allez présenter à  la 21e édition de Caftan ?

Le thème ethnique est très inspirant. Ma collection sera donc riche en couleurs et la broderie primera dans cette collection, mais je ne vous en dis pas plus … Rendez-vous sur le podium de Caftan 2018 !

Comment définiriez-vous la griffe et le style Myriam Bouafi ?

Pour faire simple, je dirai que c’est un style qui est sophistiqué et coloré tout en étant sobre, traditionnel, mais aussi moderne ! Bref, un style intemporel qui dure dans le temps tout en respectant les codes du caftan marocain. υ

Commentaires

Commentaire

loading...