A la une Interview

Mohamed Salim Workaholic et madridiste

Écrit par Sabel Da Costa

Le célib du mois. Qui a dit qu’il n’y avait plus d’hommes sympas sur le marché ? Chaque mois, on vous en propose un sous un angle décalé avant de vous laisser décider de son sort. Coup de cœur ou coup de gueule, à vous de voir.

Journaliste, reporter et collaborateur assidu de Caftan du Maroc, Mohamed Salim est un célibataire (plus pour longtemps !) comme on les apprécie : drôle, humble, passionné par ce qu’il fait et doté d’un bon sens de l’écoute. Pour le reste, tout est ajustable, ne vous laissez pas intimider par le titre…

Son idéal féminin

Une femme intelligente, cultivée, jolie et ayant confiance en elle. “Je ne suis pas intimidé par quelqu’un qui connaît sa valeur et ses atouts. Ce qui me dérange en revanche, ce sont les personnes qui doutent d’elles-mêmes.” Côté personnalité, mettez le paquet sans être caractérielle et soyez aimante envers tout le monde.

Comment l’aborder

Ne bougez pas d’un pouce, mais regardez-le en revanche. Regardez-le bien et faites lui comprendre votre intérêt. “Tout passe par le regard. Il s’agit du premier contact que l’on a avec l’autre et on peut transmettre tellement de choses à ce moment-là…”

étape suivante

Si le message est bien passé, notre homme est d’accord pour faire le premier pas. Il a été élevé ainsi : “Je ne laisse pas une femme dans l’embarras, c’est mon rôle de me jeter à l’eau. Si elle me paraît intéressée, je vais initier la conversation.”

Ce qui le ferait fuir

Une femme hermétique aux exigences de son métier. “J’ai des horaires de folie et je me déplace beaucoup. J’aimerais qu’elle ne me le reproche pas à longueur de temps. Ce qui me ferait fuir en deuxième lieu, c’est le masque capillaire à l’huile d’olive juste avant de dormir.”

Ses qualités

Comme il trouvait prétentieux d’en parler lui-même, on a demandé à ses proches (et au mouqaddem l’homa). Verdict : Mohamed Salim passe pour quelqu’un de facile à vivre, de généreux et de diplomate. Voilà qui est intéressant…

Son défaut

Il travaille beaucoup. “Pour moi, ce n’est pas vraiment un défaut, mais certaines considèrent ce trait de caractère comme une tare.” Autre bémol, il met beaucoup de temps à se réveiller le matin. Si vous rêvez de petits déjeuners romantiques avant le boulot, passez votre chemin, vous ne ferez que vous mettre en retard.

Il s’engagera dès qu’il…

Tombera vraiment amoureux et fera une rencontre qui changera son être. “Il ne faut pas confondre amour et illusion de l’amour. Il nous arrive de prendre le second pour le premier alors que ce sont deux états d’âme bien distincts. L’amour, c’est quelque chose qui nous dépasse.”

Son vice

Le Real de Madrid et tout ce qui tourne autour de son club fétiche. “Je ne peux pas m’empêcher de regarder leurs matchs. Pour les femmes, ce ne sont que onze ou vingt-deux footballeurs qui courent bêtement derrière un ballon, mais pour nous, c’est de l’émotion, du rêve, de la passion, le pied ! Impossible de faire sans. Bon, en contrepartie, je peux proposer à ma moitié de sortir les regarder avec moi, dîner à l’appui.” Il ne dit pas où par contre…

Ce qu’il pense des superwomen aussi occupées que lui

“Que du bien ! Une femme carriériste ne pose aucun problème à mon ego de mâle. L’essentiel est de continuer à partager de bons moments à deux. De plus, ce serait malhonnête de ma part de pointer du doigt son emploi du temps alors que le mien est toujours overbooké.” 

Du tac au tac

Pensez-vous que le bonheur en couple existe ?

Oui, à condition de ne pas le chercher consciemment. Le bonheur est une trajectoire avant d’être une destination. Il est fait de petites attentions, d’une harmonie partagée. On l’atteint en avançant.

Dans quel cas de figure pourriez-vous mentir à votre partenaire ?

Si j’ai déjà dîné en arrivant à la maison. Pour ne pas la vexer, je prétexterai un mal de ventre. Parfois, je suis obligé de manger un petit truc dehors rapidement et ça peut être frustrant si l’autre a pris le temps de cuisiner.

Votre talent caché avec les femmes ?

Mon sourire. Promis, ce n’est pas moi qui le dis.

Vous partez sur une île déserte, quels sont les trois objets que vous emportez avec vous ?

Une brosse à dent, je suis maniaque. Un livre pour ne pas m’ennuyer et un parfum de femme (le sien).

Trois bonnes raisons de vous choisir comme époux ?

Je sais prendre soin d’une femme, j’ai le sens de l’écoute et j’adore les enfants.

Vous êtes “le fils à sa maman” ou vous avez coupé le cordon ?

Je suis un éternel enfant aux yeux de ma mère. J’ai quitté le nid il y a une dizaine d’années mais je reste son petit dernier. Ça me plaît de jouer le jeu.

Vous préférez être riche ou intelligent ?

Les deux en fait. S’il faut obligatoirement choisir, je dirais intelligent, j’aurais au moins de bonnes idées pour m’enrichir.

La fin du monde est prévue pour demain, vous allez où, avec qui et pour faire quoi ?

Je prends ma famille et ma femme pour une dernière virée en bord de mer et je leur lirai quelques passages de L’ombre de la vipère de Youssef Zeydan. υ

Commentaires

Commentaire