A la une Interview

Khadija Boujanoui : « Les clichés ont parfois la peau dure »

Écrit par Khadija Alaoui

Améliorer l’image de la femme dans les médias est une tâche portée à bras-le-corps par le comité Parité et Diversité de 2M qui déploie dans ce sens un vaste programme. Le point avec Khadija Boujennaoui, sa présidente.

Quelles sont les plus importantes réalisations accomplies par le Comité Parité et Diversité ?

Depuis sa création en 2013 à l’initiative de la Direction Générale de 2M, le Comité Parité s’est assigné comme mission d’œuvrer pour l’égalité femme-homme, de lutter contre les stéréotypes négatifs à l’égard des femmes, et de veiller à une forte présence des femmes à l’antenne. Directement après sa création, le Comité a réalisé un état des lieux de l’image de la femme dans les médias tout en dressant un certain nombre de constats qui se sont traduits par des engagements. La charte “Valorisation de l’image de la femme” a ensuite vu le jour et a été rendue publique le 8 mars 2014. En tant que média, nous avons jugé primordial  de sensibiliser tous les faiseurs de contenu au respect de l’image de la femme. Dans ce cadre, 2M a organisé une journée d’étude sous le thème “Image de la femme dans les médias”, qui a réuni des professionnels de la communication et des médias, des chercheurs, des journalistes, des scénaristes, des acteurs de la société civile ainsi que des représentants d’organes de régulation marocains et étrangers. S’en est suivi une série d’actions sur le terrain. De plus, nous co-organisons le forum des femmes journalistes “Les Panafricaines” et nous nous apprêtons à mettre en ligne la plateforme Africawomenexperts.com afin de créer une passerelle entre les femmes expertes du continent.

En 2017, le Comité Parité est devenue le “Comité Parité et Diversité”, avec pour missions le respect de la dignité de la personne, ainsi que la lutte contre toute forme de discrimination.

L’image des femmes dans les médias est toujours entachée de plusieurs a priori et stéréotypes. Que faites-vous à votre niveau pour corriger la donne ?

En effet, les clichés ont la peau dure notamment dans une société comme la nôtre où le poids de la culture est omniprésent. Les médias ont un rôle à jouer et une responsabilité vis-à-vis des changements des mentalités. C’est pour cette raison que 2M a mis en place des garde-fous  pour veiller au respect de la femme et sa valorisation à l’écran en fonction du véritable rôle socio-culturel qu’elle joue au sein de la société. Dans ce cadre, et hormis la charte “Valorisation de l’image de la femme”, 2M a inclus le critère genre dans ses cahiers de charges (programmes) et a mis en place des comités (lecture, déontologie, visionnage) qui portent nos valeurs.

La visibilité des femmes sur les plateaux télévisés est parfois difficilement atteignable. Que proposez-vous dans ce sens ?

Si je dois parler uniquement de 2M, chaîne pour laquelle je travaille, la présence de la femme atteint la parité en total écran, que ce soit à travers des émissions présentées par des femmes, ou des émissions dont le contenu s’adresse aux femmes. En revanche, ceci reste insuffisant car nous avons en effet une faiblesse sur les émissions politiques et économiques. Une faiblesse qui pourrait s’expliquer par la réticence de certains profils à s’exprimer dans les médias, mais aussi par le manque de sollicitations des journalistes qui préfèrent donner la parole à des voix masculines, et ce malgré le fait que le Maroc regorge de femmes expertes dans tous les domaines. Pour ces raisons, le Comité a mis en ligne la plateforme expertes.ma en mai 2016. Il s’agit du premier site marocain entièrement dédiée aux femmes expertes au Maroc et aux expertes marocaines dans le monde. Une base de données numérique et évolutive recensant des expertes dans plus de 150 domaines, et mise à la disposition des journalistes, chercheurs, institutions ou autres.

De nombreuses femmes, en dépit de leurs compétences et expériences, n’arrivent pas à s’exprimer devant un micro. Comment le Comité Parité et Diversité pourra-t-il les aider pour avoir une plus grande visibilité à la télévision ?

Il est vrai que certaines femmes, malgré leurs compétences et maîtrise du sujet abordé, ont du mal à s’exprimer devant les médias. Certainement par pudeur ou par manque de confiance en soi. C’est pour cette raison que le Comité Parité et Diversité de 2M organise régulièrement  des ateliers de formation auprès des femmes expertes inscrites sur notre site www.expertes.ma. Le dernier en date a eu lieu le 24 février dernier. Il a été animé par le journaliste et auteur Ouadih Dada et a porté sur les techniques de prise de parole en public et devant les médias. L’objectif était de fournir aux participantes des astuces pour intervenir dans les médias, apprendre à maîtriser le stress et à capter l’attention de l’interlocuteur. D’autres ateliers sont prévus et concerneront d’autres aspects du développement personnel et professionnel de ces femmes.

Commentaires

Commentaire

loading...