A la une Interview

Imane Nassif, une superwoman qui mise sur les transports de demain (Interview)

Écrit par FDM

Imane Nassif est la première femme de l’industrie automobile à participer à la TechWomen 2018 du département d’Etat américain. Elle nous en parle.

Vous être devenue la première femme de l’industrie automobile à participer au programme de mentorat TechWomen 2018. Pouvez-vous nous décrire cette initiative qui se passe aux Etats-Unis ?
TechWomen est un programme d’échange et de mentorat qui est organisé par le département d’Etat américain. En 2018, près d’une centaine de femmes venues d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie ont participé à cette initiative qui a compris un séjour de quatre semaines à San Francisco et un séjour d’une semaine à Washington. Plusieurs volets sont proposés : un mentorat professionnel durant lequel les participantes passent plusieurs jours dans une grande entreprise high-tech à San Francisco et dans la Silicon Valley, et un projet social qui permet aux femmes de répondre à des problématiques propres à leur pays d’origine. Ces projets sont ensuite évalués par des professionnels et les meilleurs sont récompensés avec des aides. Il y a aussi des workshops et des formations sur le leadership, par exemple. TechWomen permet ainsi aux femmes de se connecter et de s’ouvrir à de nouveaux horizons pour incarner la prochaine génération de leaders dans plusieurs domaines : l’ingénierie, la technologie ou encore les sciences.

Qu’est-ce qui a séduit dans votre candidature ?
La clarté de mes objectifs, à la fois professionnels et personnels, et le fait que j’ai su faire preuve de sincérité ont certainement fait la différence. L’authenticité et la qualité de l’engagement sont primordiaux dans ce programme !

Décrivez-nous votre séjour à San Francisco. Cela a été mémorable, non ?
Effectivement, j’ai pu visiter certaines des plus grandes entreprises de la Silicon Valley : Autodesk, LinkedIn, Google ou encore Symantec ! J’ai aussi évolué aux côtés de femmes du monde entier avec lesquelles j’ai partagé ma vision et mon parcours. Un autre temps fort a été la formation à la négociation à laquelle j’ai participé au siège de Facebook. Une autre expérience marquante a aussi été le workshop sur le mentorat que j’ai suivi à Palo Alto au sein de Lyft, une entreprise de mise en contact d’utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport et qui travaille, aujourd’hui, sur le véhicule autonome. Ainsi, j’ai eu la chance de tester des voitures roulant en mode autonome. Ça a été une expérience incroyable !

Votre expérience au sein de Ford vous a-t-elle aidé dans ce programme ?
Bien sûr. Ford Motor Company encourage la diversité, l’inclusion et le bénévolat. C’est donc avec cette culture que j’ai intégré TechWomen 2018 et j’en suis fière ! Avec Ford, j’ai pu m’engager dans la vie associative en faisant du bénévolat pour enseigner la langue française a des orphelins de ma ville. J’ai aussi aider des jeunes filles à découvrir l’ingénierie et la technologie, notamment en leur faisant visiter nos usines d’équipement et nos showrooms. Là aussi ce fut une expérience inoubliable et enrichissante !

Que prévoyez-vous maintenant ?
Beaucoup de choses ! Je me suis replongée dans les études pour me spécialiser dans la Smart Mobility qui est l’incarnation du futur avec des transports mondiaux avec des villes sans embouteillages et sans accidents. J’aimerais ainsi intégrer l’équipe Mobility de Ford et contribuer, à mon niveau, à l’émergence des transports de demain.

Commentaires

Commentaire