Interview

Des blogueuses dans l’air du temps

Écrit par Sanaa Grirane

Elles sont jeunes, belles, fashionistas invétérées et surtout ultra connectées, les blogueuses sont à la “mode”. Style, parcours, inspirations et collaborations : focus sur ces blogueuses à la tête bien faite, qui ont réussi à imposer leur style et leur univers sur la toile. Nous les avons rencontrées en marge de la deuxième édition du Fashion Blogging Summit organisée en octobre dernier à Marrakech, à l’initiative de Nawal Houti, directrice générale de l’agence Brand Factory.

Yasmina Olfi alias Fashion Mintea

De la Sorbonne à la mode

Intelligente et au physique très charmeur, cette it-girl qui se cache derrière le blog Fashion Mintea gère d’une main de maître sa carrière de blogueuse professionnelle. Avec 104 691 followers à son actif, Yasmina Olfi est aujourd’hui l’une des blogueuses mode marocaines les plus influentes.  Style, parcours, inspirations et collaborations: focus sur cette blogueuse à la tête bien faite, qui a réussi à imposer son style et son univers sur la toile.

Peux-tu nous parler de ton parcours avant de débarquer dans l’aventure du blogging ?

Je suis née à Tanger et j’ai grandi à Marrakech. Après l’obtention de mon Bac, je me suis installée à Paris pour faire mes études supérieures à la Sorbonne au terme desquelles j’ai obtenu un Master en gestion d’entreprises et affaires internationales. J’ai effectué ensuite mon stage de fin d’études dans le domaine de la presse féminine à Paris, notamment au sein du groupe Condé Nast (Vogue, Glamour, Vanity Fair). C’est  à ce moment-là que mon goût pour la mode et la beauté s’est confirmé et que j’ai réellement su que je voulais en faire mon métier.

Qu’est ce qui te plaît dans le métier de blogueuse ?

Le fait que les jours se suivent et ne se ressemblent pas. De rencontrer au quotidien des gens intéressants d’horizons divers. De travailler tous les jours sur des projets passionnants qui nous poussent à nous réinventer et à nous dépasser au quotidien. De découvrir de nouvelles cultures et de nouvelles choses à travers les voyages qu’il nous est donné d’expérimenter.

Aujourd’hui, les blogueuses sont devenues des célébrités dans le monde. Est-ce que c’est le cas au Maroc ?

Je ne pense pas que ce soit réellement le cas au Maroc même s’il m’arrive d’être arrêtée de temps en temps par des lectrices dans la rue. C’est toujours un plaisir de les rencontrer et de passer un moment avec elles.

Penses-tu que les blogueuses peuvent détrôner la presse féminine?

Non. La presse écrite est un medium historique, et l’arrivée du phénomène des influenceurs digitaux est le symbole d’une nouvelle logique davantage “bottom up”. Aujourd’hui, les bloggeurs, youtubeurs et autres influenceurs sont, en quelque sorte, le voix du grand nombre et non d’une élite, ils sont ces filles et garçons qui donnent leurs avis et qui fédèrent une communauté de personnes partageant les mêmes intérêts et valeurs. A mon sens, presse et influenceurs peuvent non seulement coexister mais même se compléter.

Peux-tu nous parler du meilleur partenariat (contrat) que tu as pu décrocher ?

Il y en a beaucoup qui me viennent à l’esprit comme par exemple mon contrat de brand ambassador lors de la fashion week newyorkaise de février dernier avec TRESEMME ou encore le pilote de ma Webserie “Follow Yasmina” tourné à Rome en collaboration avec Bvlgari en septembre dernier.

À quoi mesure t-on le succès d’une blogueuse ?

À la qualité de son contenu, sa constance et sa capacité à se réinventer tous les jours.

Quel impact a le blogging sur ta vie privée?

J’essaye vraiment de créer un équilibre entre vie privée et sphère publique en gardant et préservant certains moments juste pour mon moi et premier cercle. Je pense qu’il est essentiel de se déconnecter par moment et de s’accorder des temps off. υ

Quels sont tes projets pour l’avenir?

Un joli projet inédit sur lequel je travaille depuis presque un an et qui verra le jour au printemps prochain. Hâte de vous en dire plus !

Internet est une ouverture sur le monde, est-ce que tu pourrais envisager une carrière à l’international ?

J’adorerai ! Tout en gardant un pied au Maroc !

Afaf et Marwa El Ouadrassi alias Afafandmarwa

Le blogging, une histoire de famille

L’une est Digiral PR Manager, l’autre est étudiante et pourtant une seule passion les anime : La mode. Leur blog, baptisé tout simplement Afaf&marwa allie conseils mode, beauté et lifestyle. Reconnues pour leur sens affûté du street look, elles sont aujourd’hui suivies par près de 92 161 followers.

Comment avez-vous eu l’idée de lancer votre blog ?

Notre histoire ne fait pas forcément rêver. L’idée est venue sur un coup de tête, un lundi 14 Mars 2011. Afaf en a eu l’idée, nous en avons discuté longuement avec nos parents qui ont fini par  accepter… Simple passe-temps au début, le blog est devenu notre espace d’expression préféré.

À quoi ressemble une journé-type d’une blogueuse ?

Pendant la semaine, notre temps est pris par le boulot (Afaf) et l’école (Marwa). Et nous essayons, dans la mesure du possible, d’assister à  des évènements. Les weekends sont dédiés à notre blog (shooting, tournages, etc) et à prendre soin de nous. Le dimache est pour la famille.

Peut-on dire qu’aujourd’hui le blog est un média à part entière?

Tout à fait. Le blog a beaucoup de points en commun avec les médias classiques : grande audience, contenu varié et régulier, source de visibilité et de trafic pour les annonceurs… Et ce qui le rend des fois plus intéressant qu’un média traditionnel est le feedback instantané des internautes.

Les réseaux sociaux ont boosté le blogging de manière conséquente. Le fait d’avoir un blog comme support est-il toujours nécessaire?

(Rires) C’est l’éternel débat entre nous: le blog était notre point de départ. Si nous nous étions lancées sur Instagram, Facebook ou tout autre plateforme en premier, nous n’aurions sûrement pas pensé à créer un blog. Nous sommes dans une ère où les gens consomment plus de visuels et de vidéos que de textes. Cela dit, notre blog est toujours d’actualité. On l’a fait avec beaucoup d’amour et c’est toujours un plaisir de l’alimenter avec des articles et des photos.

Aux Etats Unis et en Europe le blogging est devenue une activité assez lucrative. Mais peut-on vivre du blogging au Maroc ?

On va parler de notre cas : Pour le moment, nous ne vivons  pas vraiment de notre passion. Bien que des fois, nous prenons part à des opérations rémunérées, elles restent insuffisantes pour couvrir tous nos besoins et charges.

C’est cette passion qui nous motive à continuer à poster, à continuer à assister aux événements. Si un jour l’étincelle s’éteint, Afaf&Marwa se transformera alors en un beau souvenir.

Quand on voit un peu vos posts sur les réseaux sociaux, on a l’impression que vous vivez un compte de fée, quel est l’envers du décor ?

L’envers du décor, ce sont des journées stressantes et chargées, au boulot ou à l’école, passées à essayer de trouver l’équilibre entre nos vies professionnelles, nos vies de blogueuses, et nos vies personnelles. Et croyez-nous, ce n’est pas toujours facile.

On a appris que vous étiez tentées par l’entreprenariat. Quels sont vos futurs projets ?

Nous vous invitons à nous suivre de près pour tout savoir sur nos projets. Ce sera une belle surprise.

Boutaina Bensouda Alias Sotrendylife 

À la vie, à la mode !

Entre Boutaïna et la mode, il y a une véritable histoire d’amour.

Depuis le lancement de son blog Sotrendylife, son compte Instagram totalise aujourd’hui plus 85 763 followers. Focus sur cette blogueuse émérite qui ne vit que pour la mode.

Quand et comment as-tu eu l’idée de créer ton blog ?

C’était il y a deux ans, et tout a commencé quand j’ai décidé de partager sur mon compte Instagram des moments de ma vie. Ma participation à des événements importants, ma découverte d’endroits sympas, ou tout simplement mon shopping. Un partage qui a suscité beaucoup d’intérêt auprès d’une communauté qui ne cesse de grandir jour après jour.

Le blogging a éveillé en moi une grande passion pour la mode et le luxe, j’ai ainsi décidé de créer ma ligne de vêtements, une fusion Mères-Enfants sous le nom de ”So trendy life Collection“, qui reflète ma personnalité et ma vision de la mode.

Que penses-tu du succès que connaissent les blogueuses en ce moment au Maroc ?

Il est encore prématuré de parler de succès mais plutôt d’un nouvel essor de ce média. Il est vrai que les blogueuses sont devenues de plus en plus sollicitées par les marques qui ont pris conscience de l’influence des blogueuses sur une grande communauté. Ceci montre qu’au Maroc, le blogging a de l’avenir et c’est tant mieux pour nous.

Quelles sont les blogueuses mode que tu suis ?

Pour tout vous dire, je suis de nombreuses blogueuses internationales et toutes les blogueuses marocaines sans exception. On se retrouve souvent dans des événements, et c’est toujours intéressant pour moi de découvrir leur identité mode et de suivre leur évolution.

A quel moment tu t’es rendue compte de l’influence que tu pouvais avoir sur les jeunes qui te suivent sur les réseaux sociaux ?

Quand j’ai remarqué que mes followers n’étaient pas indifférents à mes publications, qu’elles sont nombreuses à interagir par des commentaires et messages privés m’exprimant leur avis sur mes styles et me demandant des conseils mode… Ce sont-là des commentaires qui font mon bonheur au quotidien, et qui me poussent  à donner le meilleur de moi-même.

À ton avis, pour être blogueuse, quelles qualités faut-il absolument possèder ?

C’est d’être soi-même, avoir le sens du partage, faire preuve de beaucoup de patience & d’originalité, être à la fois créative et naturelle.

Quels conseils donnerais-tu aux filles qui veulent devenir blogueuses ?

C’est de chercher à créer leurs propres univers, leur propre identité. De bien soigner leur contenu, d’avoir le souci de l’originalité. Ce n’est que de cette manière qu’elles peuvent avoir de la valeur ajoutée pour la communauté qui les suit.

Est ce que les marques marocaines commencent à faire appel à toi dans le cadre de leurs actions de communication ?

Récemment, j’ai été sollicitée par des marques marocaines pour des campagnes publicitaires ou encore pour des collaborations mode, beauté, mobile ou encore pour des événements. Au Salon Cosmetista, par exemple, j’ai donné rendez-vous à mes fans pour un master class autour de mes rituels beauté. Une vraie réussite dont je suis très fière.

Qu’est ce qu’on pourrait te souhaiter pour la suite ?

Que je puisse aller le plus loin possible dans mes projets, que je puisse donner le meilleur de moi-même pour montrer à mes followers que la vie est faite de passion, d’amour, de persévérance et de sérieux.

Commentaires

Commentaire