A la une Interview

Caftan 2018 : Mounia Adlouni, l’ingéniosité à la russe

Écrit par Khadija Alaoui

Mounia Adlouni bouillonne d’idées. Cette Jeune Talent qui a démarré tout récemment l’aventure du stylisme emploie les techniques les plus novatrices dans ses tenues sans jamais dénaturer le caftan. Authenticité et innovations subliment sa collection qui rend hommage à la Russie.

Que vous inspire le thème Ethnies ?
Ce thème renvoie pour moi aux anciennes et belles broderies.

À la découverte du thème, quelle image vous est venue à l’esprit ?
J’ai pensé d’emblée aux tours russes avant de développer mon idée au niveau des vêtements, des grosses borderies ou encore des couleurs.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce thème ?
Il est à la fois vaste et riche. Il n’a aucune limite, de quoi laisser libre cours à notre imagination et essayer toutes les techniques possibles et inimaginables.

Quels sont les points forts de votre collection ?
La coupe traditionnelle et la touche européenne. En d’autres termes, la technique est belle tout en respectant l’ancien et le standard, c’est-à-dire que je n’ai pas touché au caftan au sens propre du terme, mais j’ai employé des techniques nouvelles pour lui donner une autre touche.

Quelles innovations avez-vous introduites sur le caftan cette année ?
J’ai travaillé pendant 15 ans dans l’export de textile. J’insufflais des idées novatrices avant le lancement des salons. J’ai utilisé tout mon savoir-faire en introduisant des techniques innovantes jamais utilisées sur un caftan. C’est le cas par exemple de la technique du thermocollage que j’ai appliqué sur la dentelle et le tissu ou encore la technique du “smocks”, sorte de coffrage avec des losanges qu’on réalise sur le tissu. Il y a aussi la technique du coffrage sur broderie qui est sous forme de patch brodé qu’on travaille et qu’on assemble, la technique de sequins découpés avec le moule associé sur des voilages et perlés faits à la main, ou encore la technique 3D pour tout ce qui est accessoires et coiffes. Chaque tenue a sa propre couronne en verre ou lustre sculptée bronze plaquée or.

Quel qualificatif définirait le mieux votre collection ?
Exceptionnelle. Derrière ma ligne, il y a eu beaucoup de travail, d’idées et d’efforts pour donner un ensemble homogène qui sort de l’ordinaire. Ce sont des caftans que l’on peut porter et qui ont été conçus avec fierté avec ma mère Keltoum, ma partenaire dans cette collection.

À quelles ethnies avez-vous rendu hommage ?
La Russie pour ses broderies importantes et le perlage. Je m’y retrouve, car j’ai toujours pensé le caftan chargé.

Sur quelles couleurs et matières avez-vous choisi de travailler pour cette collection ?
J’ai opté pour des couleurs chaudes comme du rouge, du doré ou de la mandarine. Et j’ai choisi de belles étoffes que notre travail a rendu d’autant plus riches et plus jolies. J’ai opté pour le broché, le velours, les draps lamés et les lamés de soie. C’est un produit très haut de gamme que je présente à Caftan 2018.

Que représente pour vous votre première participation à Caftan ?
Une magnifique opportunité de me faire connaître car je viens de démarrer dans la conception de caftans. C’est aussi une très belle expérience car c’est l’occasion de montrer toutes les idées que j’ai en tête !

Comment définirez-vous votre griffe ?
Lorsque vous voyez mon caftan, il est simple mais compliqué à réaliser. C’est ma griffe. Le simple, c’est la base du caftan à savoir la coupe que je ne changerai pour rien au monde, et le compliqué, c’est l’innovation.

Si je vous dis, “avec vous, le caftan rime avec…”, que répondez-vous ?
Authenticité et innovation.

Commentaires

Commentaire

loading...